Sports

Le FC Barcelone a bien un style de jeu unique en Europe: ces graphiques le prouvent

Repéré par Jean-Marie Pottier, mis à jour le 17.09.2014 à 10 h 58

Repéré sur Étude de Laszlo Gyarmati, Haewoon Kwak et Pablo Rodriguez

Lionel Messi et Andres Iniesta. REUTERS/Albert Gea.

Lionel Messi et Andres Iniesta. REUTERS/Albert Gea.

Le FC Barcelone, qui fait son entrée dans la Ligue des champions ce mercredi 17 septembre face à l’Apoel Nicosie, court après un titre européen depuis 2011, mais dispose en tout cas toujours d’un style de jeu unique sur le continent.

C'est la conclusion statistique d'une étude menée par trois chercheurs, Laszlo Gyarmati et Haewoon Kwak, du Qatar Computing Research Institute, et Pablo Rodriguez, de Telefonica Research, étude relayée notamment par le Pacific Standard et la MIT Technology Review. Ces statisticiens ont cherché à savoir si l'on pouvait toujours identifier des styles de jeu très tranchés dans le football actuel:

«Il semble plus difficile de développer et conserver un style de jeu unique –et accessoirement efficace– dans le football globalisé. Un style unique et reconnaissable existe-t-il dans le football actuel?»

Pour répondre à cette question, les trois hommes se sont intéressés à un compartiment précis du jeu: le jeu de passes. Et, plus précisément encore, aux «motifs» que révèle celui-ci pour chaque équipe. Les chercheurs ont identifié cinq motifs de passes, baptisés ABAB, ABAC, ABCA, ABCB et ABCD: dans le motif ABAB, un joueur passe la balle à un autre, qui la lui rend, puis la lui renvoie; dans le motif ABAC, un joueur passe la balle à un autre, qui la lui rend, puis renvoie la balle à un troisième joueur; dans le motif ABCD, la balle passe successivement par quatre joueurs...

En analysant plus de 250.000 passes effectuées dans la Liga espagnole durant la saison 2012-2013, les chercheurs sont arrivés à la conclusion que le Barça appliquait beaucoup moins le motif ABCD que ses concurrents, et beaucoup plus ce que les chercheurs qualifient de motifs «structurés», à base de redoublements de passes entre les mêmes joueurs.

Sur le graphique ci-dessous, ils ont regroupé les équipes en quatre catégories selon leur style de passes, et le Barça en a une pour lui tout seul.

Graphique extrait de l'étude de Laszlo Gyarmati, Haewoon Kwak et Pablo Rodriguez

Ce résultat se vérifie au niveau européen où, là encore, le Barça est une équipe totalement à part: si une poignée d'autres équipes, souvent de  haut niveau (Milan AC, Juventus, Lille) se distinguent elles aussi de la «meute», c'est sans doute la formation de Messi qui est la plus à part.

Graphique extrait de l'étude de Laszlo Gyarmati, Haewoon Kwak et Pablo Rodriguez

Bref, cette étude vient confirmer que le tiki-taka barcelonais, ce jeu de passes courtes avec des redoublements entre les mêmes joueurs, s'il n'est pas toujours le plus efficace (il avait essuyé un lourd revers face à sa variante munichoise, plus rapide et directe, lors de la Ligue des champions 2013), est en tout cas bien unique en Europe.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte