Sciences

Vous ne pouvez pas sentir ceux qui ont une opinion politique contraire? L'idéologie a une odeur

Temps de lecture : 2 min

Sentir les roses / Edward Simpson via Flickr CC  License by
Sentir les roses / Edward Simpson via Flickr CC License by

Les conservateurs et les progressistes ne sentent pas pareil, explique le Washington Post. Selon une étude publiée par l'American Journal of Political Science, nous serions plus attirés par l'odeur de quelqu'un qui partage les mêmes idées politiques que nous.

Rose McDermott, politologue à la Brown University, a rassemblé 146 personnes âgées entre 18 ans et 40 ans. Après avoir demandé aux participants quelles étaient leurs sympathies politiques, 10 progressistes et 11 conservateurs ont été renvoyés chez eux avec un savon et un shampoing sans parfum et une compresse de gaze à mettre sous leur aisselle pendant 24 heures. Ils avaient interdiction de boire, de fumer, d'utiliser du déodorant, de dormir avec un individu ou un animal, etc.

Une semaine plus tard, les 125 autres participants ont reniflé les compresses et ont dû noter leur attirance sur une échelle d'1 à 5. Au final, les participants proches politiquement ont été mieux notés que les autres.

Selon le Washington Post, cette étude permet notamment de comprendre pourquoi les couples partagent souvent la même idéologie. D'une part, il est plus facile d'élever un enfant avec quelqu'un qui possède les mêmes idées, mais aussi, l'odeur et la préférence politique peuvent être liés à la façon dont les parents transfèrent leurs préférences pour certaines odeurs à leurs enfants.

Slate.fr

Newsletters

L'asymétrie faciale serait le signe d'une meilleure capacité à coopérer

L'asymétrie faciale serait le signe d'une meilleure capacité à coopérer

Du moins, chez les hommes.

Et s'il n'existait que quatre types de personnalité?

Et s'il n'existait que quatre types de personnalité?

Êtes-vous plutôt Moyen, Réservé, Auto-centré ou Exemplaire?

Le grand bond vers l'espace de la Chine

Le grand bond vers l'espace de la Chine

Alors que Pékin fêtera les dix ans du premier voyage d'un taïkonaute dans l'espace le 15 octobre, l'Administration spatiale chinoise peaufine les contours de son programme lunaire.

Newsletters