Science & santé

Vous aimez les volcans et les tornades? Vous allez adorer les... volcanades!

Phil Plait, traduit par Andréa Fradin, mis à jour le 16.09.2014 à 11 h 17

Dans la foulée de cette incroyable explosion volcanique dont j'ai récemment parlé, vient de débarquer un nouveau prétendant au titre du «oh mon dieu, ces choses-là existent vraiment?!»... Une tornade de volcan!

Oui, vous avez bien lu. Bon, d'accord, techniquement, c'est un vortex, donc plus un diable de poussières qu'une tornade. Mais quand même!

Nicarnica Aviation est une entreprise qui a créé des caméras infrarouges susceptibles de détecter la cendre volcanique dans l'air, dans le cadre d'une mesure de sécurité pour les pilotes –la cendre est composée de particules microscopiques de roc déchiqueté, et peut obstruer les moteurs des avions. Vouloir éviter cela pendant qu'on est dans les airs semble assez évident.

L'un des appareils de Nicarnica a été installé près du volcan Bardarbunga en Islande, et ce mercredi 3 septembre, a capturé cette tornade digne d'Héphaïstos:


C'est incroyable. Et pas complètement sans précédent! En février 2014, une série de tornades se sont élévées de coulées pyroclastiques (l'une des composantes des nuées ardentes d'un volcan), déferlant la pente du volcan Sinabung en Indonésie, et sont aussi assez fréquentes lors de grands incendies (comme ici ou ici). En avril, un feu en Australie en a ainsi généré une incroyable, qui a duré assez longtemps.

Ceci dit, c'est la première tornade que je vois émerger de la lave. Je soupçonne néanmoins que la physique derrière tout ça est similaire à celle à l'oeuvre pour les autres cas. Comme je l'écrivais alors:

«Techniquement, il ne s'agit pas de tornades, même si ça y ressemble. Les tornades apparaissent quand un nuage en entonnoir est connecté au sol à sa base et à la base d'un cumulonimbus au niveau de son sommet. Elles se forment du haut vers le bas, descendant de la base du nuage.

 

Dans ce cas, le phénomène monte du sol. La coulée pyroclastique [ou, dans le cas présent, la lave] réchauffe l'air au-dessus du sol, ce qui le pousse à s'élever. L'air sur les côtés déferle alors pour remplir le vide partiel créé. Cela crée un tourbillon, des tourbillons même de turbulences, qui peuvent être amplifiés dans les vortex vus sur la vidéo (et aussi dans les tornades de feu [...]). Ces événements sont donc plus des poussières démoniaques que des vraies tornades. Ou je suppose, des cendres démoniaques. Mais quand même, wow!»

Dans ce cas, la volcanade (oui, j'ose l'appeler comme ça et oui, SyFy, appelle-moi! [la chaîne SyFy est derrière le chef d'oeuvre de ces dernières années, Sharknado, NDT]) est chargée de gaz toxiques provenant des cendres, comme le dioxide de sulfure. Sale.


Mais aussi incroyable.

Je pense que cette technologie qui permet de détecter les cendres est également importante. L'Islande est située en amont de l'Europe, et comme nous l'avons appris en 2010 avec Eyjafjallajokul, cela peut entraîner un certain bazard avec le trafic aérien.

Pour avoir plus d'infos sur le volcan Bardarbunga, je vous suggère le site officiel de l'Iceland MET office.

Il y a aussi des webcams installées (comme ici et ) pour suivre en live la situation, avec des vues assez spectaculaires.

 

Phil Plait
Phil Plait (71 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte