Monde / Société

Dans un quartier de Pékin, les habitants creusent leurs propres puits pour s'approvisionner en eau

Temps de lecture : 2 min

La population du quartier de Shuimo à Pékin a été multipliée par dix en une décennie, mais le réseau d'alimentation en eau n'y a pas été adapté. Pour pallier la pénurie, les habitants ont donc commencé à creuser leurs propres puits.

Selon le South China Morning Post, environ 20 puits ont été construits dans le quartier depuis cet été, et l'eau qui en ressort est légèrement boueuse.

Afin de faire ces travaux, les résidents se cotisent pour payer les frais de construction, soit environ 7.000 euros pour un puits de 20 mètres à 30 mètres de profondeur.

Interviewé par CNN, un représentant du service des eaux du district de Haidian, a confirmé que son agence avait reçu de nombreuses plaintes ces derniers mois.

«Nous savons que les résidents creusent leurs propres puits pour avoir de l'eau. Ces constructions sont illégales et devraient être détruites.»

Mais pour éviter les tensions, les autorités n'ont pour l'instant aucun réel projet de démolition de ces structures.

Les réserves sous-terraines d'eau de la capitale chinoise sont déjà sur-exploitées; leur niveau a baissé de douze mètres depuis 1999.

Newsletters

Malgré le Brexit, les eurosceptiques ont perdu la bataille en Europe

Malgré le Brexit, les eurosceptiques ont perdu la bataille en Europe

Depuis le référendum de 2016, les extrapolations quant à une possible extension ou généralisation d'un euroscepticisme flirtant avec le séparatisme ont été nombreuses... et dénuées de fondement.

Pourquoi il y a si peu de noms de famille différents en Chine

Pourquoi il y a si peu de noms de famille différents en Chine

1,39 milliard de personnes et seulement une centaine de noms de famille.

La NRA quitte l'État de New York en prétextant la faillite pour éviter des poursuites judiciaires

La NRA quitte l'État de New York en prétextant la faillite pour éviter des poursuites judiciaires

Le lobby pro-armes américain veut quitter New York pour le Texas.

Newsletters