Tech & internet

L'Internet devient trop gros pour notre wifi

Repéré par Cécile Chalancon, mis à jour le 14.09.2014 à 15 h 53

Repéré sur Quartz

Free Wifi / N Nova via FlickrCC License by

Free Wifi / N Nova via FlickrCC License by

On va avoir un problème. L'Internet devient trop gros pour le wifi que nous connaissons. Quartz a interviewé Greg Ennis, un des développeurs qui a créé les standards du wifi et vice-président de Wi-Fi Alliance, le consortium qui possède la marque Wi-Fi. 

Si nous arrivons  à nous connecter à peu près partout sans fil aujourd'hui, c'est grâce au wifi qui utilise des fréquences radio 2,4 Ghz et 5 Ghz. Comme il s'agit de fréquences assez élevées, explique Quartz, elles peuvent transporter un grand nombre d'informations. Mais leur portée est limitée:

«Plus basse est la fréquence, plus grande est la portée –mais pire est la qualité, ou, dans ce cas, la vitesse.»

Or, nous allons avoir de plus en plus besoin de pouvoir nous connecter. Apple a annoncé que son iPhone 6 pourrait permettre de passer des coups de fil via le Wifi. Et T-Mobile a ensuite affirmé que tous les nouveaux smartphones pourraient faire de même. 

Et puis, il y a l'Internet des objets, tous ces objets connectés qui devraient faire partie à moyen terme de notre vie quotidienne.

Greg Ennis explique que Wi-Fi Alliance travaille actuellement sur un projet de deux nouvelles spécifications, aucune des deux ne venant remplacer le wifi actuel: 

WiGig, sur la fréquence 60 Ghz, qui pourra aller très vite. Mais dont la portée sera très limitée, et ne pourra par exemple, pas traverser les murs. Un wifi «spécial maison» en quelque sorte, pour télécharger des films par exemple.

IEEE 802.11ah (reste quand même à trouver un nom plus facile à retenir), sur la fréquence 900 Mhz, qui pourra avoir une couverture très large, mais sera lente. Ce wifi pourrait servir pour les objets connectés.

Des chercheurs de l'université Rice, eux, ont eu l'idée d'utiliser les fréquences télé dans les zones rurales non couvertes. Gizmodo explique qu'«ils ont mis à profit les Ultra-Hautes Fréquences (UHF) non utilisées du spectre TV pour créer un réseau Internet haut-débit sans fil». Le site reprend les propos d'Edward Knightly, principal chercheur de l'équipe:

«D’ordinaire, vous avez l’un ou l’autre mais pas le deux. Les réseaux locaux sans fil d’aujourd’hui peuvent délivrer des données très rapidement mais il suffit souvent d’un mur pour que tout soit terminé. Les UHF peuvent aller très loin mais elles n’ont pas la grande capacité du WiFi. Ceci nous offre le meilleur des deux mondes.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte