Monde / Économie / Allemagne / Tech & internet

Entrée en bourse de Zalando: qui sont les frères Samwer?

Temps de lecture : 2 min

Marc, Oliver et Alexander Samwer doivent leur célébrité et leur fortune à un business model très spécial: copier les idées des autres et réussir à faire mieux qu'eux.

REUTERS/Fabrizio Bensch
REUTERS/Fabrizio Bensch

En moins d'une quinzaine d'années, les frères Marc, Oliver et Alexander Samwer sont parvenus à bâtir un empire dans le domaine de l'e-commerce en clonant des dizaines de sites marchands américains et en les déclinant à grande échelle pour couper l'herbe sous le pied à leurs concurrents.

Même pas 30 ans et déjà millionnaires

Tout a commencé par un coup de chance à la fin des années 1990. Les trois frères ont alors la vingtaine. L'aîné étudie le droit, le cadet le management, tandis que le benjamin suit des études d'économie.

De retour d'un séjour aux Etats-Unis au cours duquel ils découvrent le site web de ventes aux enchères eBay, qui à l'époque n'existe pas encore en Europe, ils décident de monter une version allemande du site, qu'ils baptisent Alando. Leur copie cartonne en Allemagne, et à peine quelques mois plus tard, eBay rachète l'entreprise pour 43 millions d'euros. A même pas 30 ans, Marc, Oliver et Alexander Samwer sont déjà millionnaires et convaincus qu'ils tiennent là un filon.

C'est dans les locaux berlinois de leur incubateur de start-ups Rocket Internet, sorte d'usine à clones, que Zalando a vu le jour en 2008.

Modèle: le site américain de vente d'articles de mode Zappos. Même principe pour le site de social shopping CityDeal, clone de Groupon et que ce dernier a d'ailleurs racheté en 2010, ou pour Lazada, une copie d'Amazon qui remporte un grand succès en Asie, mais aussi pour le site de rencontres eDarling, réplique d'eHarmony, ou encore pour le site de location Wimdu, faux jumeau d'Airbnb...

Moins de cent jours pour lancer une nouvelle société

Sur le site internet de Rocket Internet, les frères Samwer se targuent de pouvoir lancer une nouvelle société en moins de cent jours.

A peine mis en ligne, les clones dont accouche à la chaîne la fabrique Samwer sont en général déployés dans plusieurs pays à la fois. Rocket Internet abrite actuellement une vingtaine de start-ups, à l'instar du site de vente de meubles Westwing ou de la plateforme Helpling, qui met en relation des particuliers avec des aide-ménagers indépendants.

L'entreprise berlinoise s'apprête aussi à faire entrer une partie de son capital à la Bourse de Francfort, espérant pouvoir ainsi lever 750 millions d'euros, ce qui devrait la valoriser à environ 5 milliards d'euros.

Mauvaise réputation

Le business model des frères Samwer et leurs méthodes d'implantation agressives leur attirent de nombreuses critiques dans le monde des start-ups allemandes.

En 2011, la fuite d'un e-mail interne rédigé par Oliver Samwer dans lequel il comparait sa stratégie commerciale à une «Blitzkrieg» avait provoqué un tollé, et obligé ce dernier à faire des excuses publiques. Le manque de créativité des Samwer et leur opportunisme leur est fréquemment reproché par les autres acteurs du secteur, tout comme ils sont accusés d'avoir beaucoup nui à travers leurs succès à l'image des start-ups allemandes, qui se seraient injustement traîné pendant longtemps une mauvaise réputation de copieurs à l'étranger.

Annabelle Georgen Journaliste

Newsletters

Sans langue commune, l'Union européenne restera les États désunis d'Europe

Sans langue commune, l'Union européenne restera les États désunis d'Europe

Depuis l'origine, le défi linguistique fait obstacle au projet d'«États-Unis d'Europe». Pour créer du lien, il faut commencer par se parler.

Pour améliorer l’ambiance en son sein, la Maison-Blanche veut s’inspirer des poissonniers

Pour améliorer l’ambiance en son sein, la Maison-Blanche veut s’inspirer des poissonniers

Le nouveau chef des équipes tente d’alléger l'atmosphère.

Syrie: Idleb prise entre le marteau de Bachar el-Assad et l’enclume des djihadistes

Syrie: Idleb prise entre le marteau de Bachar el-Assad et l’enclume des djihadistes

Plus de trois millions de personnes sont menacées par la machine de guerre du régime syrien et de son allié russe.

Newsletters