Tech & internetLGBTQ

Facebook exige que les drag queens utilisent leur «vrai» nom sous peine de voir leur compte suspendu

Repéré par Cécile Chalancon, mis à jour le 13.09.2014 à 13 h 22

Repéré sur Daily Dot, Read Write

Une demande particulièrement blessante et discriminatoire, mais qui n'a peut-être rien à voir avec le genre et l'identité.

Sister Roma / Chris Hunkeler via FlickrCC License by

Sister Roma / Chris Hunkeler via FlickrCC License by

Facebook veut que vous utilisiez votre vrai nom. C’est important, explique le réseau social :

«Facebook est une communauté dans laquelle les gens communiquent en utilisant leur identité réelle. Nous demandons aux utilisateurs d’utiliser leur vrai nom pour que chacun connaisse l’identité de son interlocuteur. Cela aide à garantir la sécurité de notre communauté.»

Ce n’est pas nouveau, un activiste chinois, Michael Anti en avait par exemple fait les frais en 2011, et la Cnil allemande avait en 2012 dit tout le mal qu’elle pensait de cette obligation.

Mais l'application de cette règle semble s’être intensifiée récemment, relève Read Write:

«Facebook a récemment envoyé des mails à certains utilisateurs très médiatisés connus sous leur noms de scène ou des pseudonymes pour les informer que leur compte serait fermé tant qu’ils n’en changeraient pas le nom.»

En cause, notamment, des drag queens célèbres, comme Sister Roma, des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence. Elle explique au Daily Dot:

«J'ai été automatiquement déconnectée et on m'a dit que mon compte était suspendu parce qu'apparemment je n'utilise pas mon vrai nom. On m'a donné l'instruction de me re-connecter et obligé de changer le nom de mon profil pour mon “nom légal, tel qu'il apparaît sur votre permis de conduire ou votre carte de crédit”.»

En quoi avoir un compte au nom de Michael Williams (l'identité «légale» de Sister Roma) garantit-il la sécurité de la communauté Facebook? Cette demande est particulièrement blessante et discriminatoire pour les drag queens, les transgenres et celles et ceux qui ont pu souffrir et qui «se sont réinventés ou sont nés à nouveau en adoptant des noms et des identités qui ne correspondent pas nécessairement à leur permis de conduire», souligne Sister Roma. Comme le soulève ce message relayé sur son compte:

 

 

«Le nom qui m'a été donné à la naissance est le nom d'une victime, d'un petit garçon solitaire qui se détestait.

Ce n'est PAS qui je suis.

#MyNameIsJayd

S'il vous plaît, faites savoir à Facebook que leur règle concernant le vrai nom est injuste, blessante, discriminatoire et qu'il s'agit d'une intrusion dans la vie privée. Dites à Facebook que les adultes devraient pouvoir avoir le droit de choisir leur propre nom et identité sur leur profil personnel.»

Une pétition en ligne a été créée pour que Facebook revienne sur sa décision. 

Selena Larson, sur RW, s'interroge: 

«Vu les efforts récents de Facebook en ce qui concerne la vie privée et la possibilité ouverte par le réseau social de choisir parmi plus de 50 genres quand on remplit nos informations personnelles, cette cécité quand il s'agit de l'expression de quelque chose d'aussi intime et personnel que le nom prête à confusion.»

Mais peut-être que cette politique de Facebook n'a rien à voir avec le genre et l'identité. Comme le suggère une pétition en ligne a été créée pour que Facebook revienne sur sa décision, «Facebook a encouragé les artistes à créer ou à passer aux Fan Pages, même si Facebook admet que ces pages n'atteignent en général que 16% de l'audience, à moins de payer pour “promouvoir” un post».

Un porte-parole de Facebook interrogé par Business Insider précise en effet:

«Si les gens veulent utiliser un autre nom sur Facebook, ils ont plusieurs options qui s'offrent à eux, notamment en mettant un alias sous leur nom sur leur profil, ou en créant d'une page spécifique pour ce personnage alternatif.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte