Culture / France

Jouez avec «La théorie de la titraille», notre générateur de titres conceptuels, mis à jour avec les meilleurs romans de la rentrée

Temps de lecture : 2 min

«La condition pavillonnaire», «Mécanismes de survie en milieu hostile», «L'aménagement du territoire», «L’attraction du vide», etc. La fournée 2014 de titres de romans-à-thèse est excellente. Jouez avec notre générateur de titres, remis à jour pour l'occasion avec de vrais morceaux de titres de romans de la rentrée.

Trois belles combinaisons du générateur
Trois belles combinaisons du générateur

Lors de la rentrée littéraire 2012, nous avions réalisé une première version de «La théorie de la titraille», un générateur de titres de romans-à-thèse, ou titres à la Houellebecq. Il s’agit de ces titres un brin pompeux ayant une ambition conceptuelle explicite (ou ironique), construits comme des noms de théories scientifiques, ou reprenant même des titres d’articles universitaires célèbres comme La Théorie de l’information, d’Aurélien Bellanger, grand succès critique de 2012 (La Théorie de l'information est un article de physique publié en 1948 par Claude Shannon dans Bell System Technical Journal, qui s'intéresse à la possibilité de coder informatiquement un ensemble de messages à communiquer entre un émetteur et un récepteur.)

De petits nouveaux et des valeurs sûres dans l’édition 2014

Deux ans plus tard, les titres-à-thèse sont loin d’être passés de mode. Nous avons donc actualisé ce générateur en rajoutant un peu plus de 20 nouveautés de cette rentrée littéraire, dont certaines collent merveilleusement à la tendance.

Dans cette édition 2014, sont nominés en particulier La condition pavillonnaire, de Sophie Divry, Mécanismes de survie en milieu hostile d’Olivia Rosenthal, livre auquel notre chroniqueur Jean-Marc Proust a déjà réglé son compte, Topologie de l’amour d’Emmanuel Arnaud, L’attraction du vide de Bertrand Latour et bien sûr le champion en titre du genre, Aurélien Bellanger, qui revient cette année avec un titre-qui-fait-manuel-de-préparation-aux-concours ou note de La documentation française: L’Aménagement du territoire.

Et que dire de cette sublime Fractale des raviolis de Pierre Raufast, dont l’éditeur nous apprend que l’auteur «ajoute à la géométrie rigoureusement scientifique, la collision jubilatoire du probable et de l’improbable»?

Les «classiques» du titre-à-thèse

Le générateur intègre toujours les titres des années précédentes. En 2012, nous avions délivré des brevets de titres Houellebecq-friendly à de nombreux romans dont Le théorème de Kropst d'Emmanuel Arnaud (encore lui!), Géographie de la bêtise de Max Monnehay ou Autobiographie des objets de François Bon, entre autres.

Pour les besoins de la cause, le générateur intègre aussi des bouts de titres plus anciens mais qui respectent cette structure: toute l’œuvre de Michel Houellebecq bien évidemment mais aussi Le potentiel érotique de ma femme de David Foenkinos ou les romans d'Amélie Nothomb: Métaphysique des tubes, Hygiène de l'assassin, etc.

Précisons que le générateur de titres de romans à la mode est une invention géniale d'Omer Pesquer, qu'il propose sur le site Un Titre. Rappelons enfin que ce générateur ne porte pas de jugement sur les pages intérieures des romans concernés, puisque nous n’avons lu que leurs titres. Pour l’instant.

Générateur réalisé par Vincent Ollivier, François Pottier et Fred Hasselot.

Jean-Laurent Cassely Journaliste

Newsletters

«La Tendre indifférence du monde» et «Dakini», beautés lointaines

«La Tendre indifférence du monde» et «Dakini», beautés lointaines

Ce mercredi 24 octobre sortent sur les écrans deux très beaux films. Découverts dans des grands festivals, ils sont originaires de pays d’Asie qui n’occupent pas souvent l’affiche.

De retour du Paris Podcast Festival

De retour du Paris Podcast Festival

Un épisode un peu spécial de l'Agenda du Loisir Français cette semaine. De retour de Paris, Henry Michel nous raconte son expérience du premier festival dédié au podcast natif, en présence de toute la grande famille du podcast français. Alors non,...

Mon petit chat est mort

Mon petit chat est mort

[Blog, You will never hate alone] Je ne sais pas s'il m'aimait, et à dire vrai, je m'en fiche royalement. Je sais seulement que tous les deux, nous étions inséparables.

Newsletters