Sports

Pourquoi les arbitres se trompent

Temps de lecture : 2 min

Les arbitres, même s'ils essayent d'être impartiaux, sont influencés par des facteurs tout à fait irrationnels dans les décisions qu'ils prennent. Pour preuve, trois expériences rapportées par le site Wired.

Premièrement, les arbitres écoutent le public. Des chercheurs ont demandé à deux groupes d'arbitres de regarder la même séquence vidéo, l'un avec le son et l'autre sans. Les arbitres qui avaient le son ont sifflé 15,5% de fautes en moins contre l'équipe qui évolue à domicile.

Deuxième trouvaille, les arbitres ont des hallucinations. Pour compenser un retard de 100 millisecondes de notre système visuel, notre cerveau crée une illusion qui projette les objets dans la direction dans laquelle ils se déplacent. Ce phénomène expliquerait 70 des 83 mauvaises décisions prises lors du tournoi de Wimbledon en 2007.

Les arbitres sont comme les taureaux, ils préfèrent le rouge. Des arbitres de Taekwondo jugeant un match à la télévision et ayant donné plus de points au combattant vêtu de rouge qu'à celui en bleu, ont pris la décision inverse en revoyant le même match où les couleurs avaient été inversées numériquement, faisant encore gagner le combattant rouge.

[Lire l'article complet sur Wired]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Arbitre, Ingy The Wingy, Flickr, CC

Newsletters

La F1 disparaîtra si elle ne passe pas au vert (c'est un champion du monde qui vous le dit)

La F1 disparaîtra si elle ne passe pas au vert (c'est un champion du monde qui vous le dit)

Pour Sebastian Vettel, il est plus que temps de transformer sa discipline.

«Nadia», le destin fantastique d'une réfugiée afghane devenue star du football féminin

«Nadia», le destin fantastique d'une réfugiée afghane devenue star du football féminin

Rencontre avec Anissa Bonnefont, réalisatrice du documentaire sur le parcours de la footballeuse internationale Nadia Nadim.

Bernard Tapie a replacé Marseille sur les cartes de France, d'Europe et du monde

Bernard Tapie a replacé Marseille sur les cartes de France, d'Europe et du monde

Déjà reconnu, il transcende son propre statut lorsque l'OM remporte la Coupe d'Europe en 1993, devenant ce qu'il a toujours été: un dieu marchant parmi les autres.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio