Culture

Le générique de «Game of Thrones» revisité à la manière des films d'Hitchcock

Temps de lecture : 2 min

Si vous aimez les films d'Hitchcock, sans doute appréciez-vous aussi les génériques de sa période hollywoodienne, signés Saul Bass: les spirales et l'œil rouge sang de Vertigo (1958); les diagonales de La Mort aux trousses (1959), dont on retrouve l'influence sur Mad Men; les lignes entrecroisées de Psychose (1960) –sans oublier son travail avec d'autres cinéastes, comme le corps démembré d'Anatomie d'un meurtre de Preminger (1959) ou les fleurs se déployant au ralenti du Temps de l'innocence de Scorsese (1993)...

Près de vingt ans après sa disparition, le designer Milan Vuckovic a eu la bonne idée d'imaginer ce qu'aurait donné le générique de Game of Thrones revu et corrigé par Saul Bass.

A la place de la carte en 3D des Sept Royaumes, on a donc droit à une version minimaliste toute en couleurs primaires et aplats, où s'affichent les principaux décors avec le thème de la série en version jazzy en arrière-plan. Très réussi.

Slate.fr

Newsletters

Et Adolf devint Hitler

Et Adolf devint Hitler

Sa nouvelle biographie est un éclairage bref et précis sur la vie du dictateur et une entrée pour comprendre la construction de sa pensée.

En finir avec les Bisounours: les écoterroristes squattent la rentrée littéraire

En finir avec les Bisounours: les écoterroristes squattent la rentrée littéraire

Tueur de braconniers, maquisard du Front de libération des animaux ou Jeanne d’Arc de la défense de l’environnement: des écolos énervés surgissent dans les romans.

Le Moyen Âge aussi avait son Jeff Bezos

Le Moyen Âge aussi avait son Jeff Bezos

Pratiques commerciales douteuses, exploitation de salariés précaires... Déjà au XIIIe siècle, les grands patrons profiteurs étaient sans scrupules.

Newsletters