Culture

Le générique de «Game of Thrones» revisité à la manière des films d'Hitchcock

Temps de lecture : 2 min

Si vous aimez les films d'Hitchcock, sans doute appréciez-vous aussi les génériques de sa période hollywoodienne, signés Saul Bass: les spirales et l'œil rouge sang de Vertigo (1958); les diagonales de La Mort aux trousses (1959), dont on retrouve l'influence sur Mad Men; les lignes entrecroisées de Psychose (1960) –sans oublier son travail avec d'autres cinéastes, comme le corps démembré d'Anatomie d'un meurtre de Preminger (1959) ou les fleurs se déployant au ralenti du Temps de l'innocence de Scorsese (1993)...

Près de vingt ans après sa disparition, le designer Milan Vuckovic a eu la bonne idée d'imaginer ce qu'aurait donné le générique de Game of Thrones revu et corrigé par Saul Bass.

A la place de la carte en 3D des Sept Royaumes, on a donc droit à une version minimaliste toute en couleurs primaires et aplats, où s'affichent les principaux décors avec le thème de la série en version jazzy en arrière-plan. Très réussi.

Newsletters

Festival de Cannes, jour 9: «Les Crimes du futur» au risque des circonstances atténuantes

Festival de Cannes, jour 9: «Les Crimes du futur» au risque des circonstances atténuantes

Très (trop?) attendu, le film de David Cronenberg mobilise nombre des ressources qui font la réputation de cet auteur sans trouver la forme qui leur donnerait leur pleine puissance.

À Cannes, deux récits décevants sur le 13-Novembre

À Cannes, deux récits décevants sur le 13-Novembre

Présentés au Festival de Cannes, «Revoir Paris» et «Novembre» abordent les attentats de novembre 2015. Mais à force de marcher sur des œufs, les deux récits nous laissent sur notre faim.

Festival de Cannes, jour 8: «De humani corporis fabrica», à corps perçus

Festival de Cannes, jour 8: «De humani corporis fabrica», à corps perçus

Entièrement tourné à l'hôpital, le film de Lucien Castaing-Taylor et Véréna Paravel invente de nouvelles possibilités de voir ce qu'est chacun de nous, physiquement et comme être social, grâce à des approches inédites et à un sens fulgurant de la beauté.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio