LGBTQ

Des associations LGBT autorisées à défiler pour la Saint-Patrick à New York

Temps de lecture : 2 min

Le défilé de la Saint-Patrick à New York, le 17 mars 2014. REUTERS/Shannon Stapleton.
Le défilé de la Saint-Patrick à New York, le 17 mars 2014. REUTERS/Shannon Stapleton.

Pour la première fois, des groupes ouvertement gays et lesbiens vont pouvoir défiler à New York pour la Saint-Patrick.

Le comité d’organisation du défilé, qui attire plus de 100.000 participants et jusqu’à 2 millions de spectateurs dans les rues, vient d’annoncer que l’association LGBT de la chaîne NBC (qui retransmet l’événement), pourra parader aux côtés des policiers, hommes politiques et joueurs de cornemuse qui représentent la communauté irlando-américaine de la ville.

L’année dernière, le maire Bill de Blasio avait boycotté l’événement en raison de cette politique d’exclusion et les marques de bière Guinness et Heineken avaient refusé de sponsoriser la parade.

Le comité d'organisation a expliqué qu’il avait toujours interdit les groupes ouvertement gay pour ne pas «politiser le défilé». Mais il affirme s’être rendu compte que c’était justement le fait de les interdire qui politisait l’événement. Même le cardinal de New York, Timothy Dolan, a soutenu ce changement de cap.

Comme l’expliquait récemment un article de Slate.fr, une marche alternative dans le Queens était jusqu’ici ouverte aux groupes irlandais gays et lesbiens le jour de la Saint-Patrick.

A Boston, les groupes LGBT ne sont toujours pas acceptés dans le défilé: en 1995, la Cour suprême avait jugé que les organisateurs avaient le droit d’exclure les participants dont ils rejetaient le «message».

Slate.fr

Newsletters

«J'ai 2 amours», un regard intelligent sur les amours plurielles

«J'ai 2 amours», un regard intelligent sur les amours plurielles

Diffusée jeudi 22 mars sur Arte dans son intégralité, la première saison de la série réalisée par Clément Michel se penche avec mordant et bienveillance sur les amours multiples. L'occasion de balayer idées reçues et généralités sur les différentes manières d'aimer.

Le voile n’est pas incompatible avec le féminisme

Le voile n’est pas incompatible avec le féminisme

La régression ne réside pas dans le fait de porter le voile, mais dans celui d’imposer aux femmes une norme vestimentaire.

Né.e.s jumelles, Laurens et Yentl sont maintenant frère et sœur

Né.e.s jumelles, Laurens et Yentl sont maintenant frère et sœur

«L'histoire que je raconte est très spéciale et privée», énonce la photographe Judith Helmer. Laura et Yentl sont deux «vraies» jumelles –des jumelles monozygotes qui ont partagé le sac amniotique et le placenta de leur mère. À ses 19 ans, Laura...

Newsletters