Monde

L'europhobie empire aux Etats-Unis

Temps de lecture : 2 min

Depuis l'élection de Barack Obama, la droite américaine n'a eu de cesse de l'accuser de faire des Etats-Unis une seconde Europe. Une transformation dangereuse, explique Newsweek dans un éditorial, puisque pour la droite, l'Europe est un continent socialiste, peuplé de «trouillards».

Justin Vaisse, universitaire français de la Brookings Institution, fait remonter la francophobie américaine («cousine de l'europhobie») à la Révolution française. La révolution donna selon lui naissance au stéréotype d'un pays «instable et anti-libéral et d'un peuple querelleur et rétif». Depuis lors, les relations Franco-Américaines ont été marquées par l'image d'une France «immorale, vénale, antisémite, arrogante, insignifiante, et nostalgique de sa gloire passée. Elle est aussi élitiste, sale, paresseuse, et anti-américaine.».

L'europhobie semble de plus en plus forte aux Etats-Unis. Au point que lorsque Barack Obama avait commandé un hamburger avec de la moutarde de Dijon, et non du ketchup, en mai dernier, cela avait suscité un esclandre. La résurgence de cette europhobie est très liée aux questionnements sur la réforme du système de santé. Mais n'y a-t-il pas un certain intérêt, s'interroge Newsweek, à essayer de comprendre comment l'Europe gère son système se santé?

[Lire l'article complet sur Newsweek]

(Image de une: Reuters, Juin 2009 à Caen)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

En Californie, les tensions entre sans-abri et résidents s'accentuent

En Californie, les tensions entre sans-abri et résidents s'accentuent

Campements, seringues et misère humaine mettent à l'épreuve la tolérance et la compassion en Californie.

Infos

Infos

Une plaque à la mémoire d'un garçon noir lynché construite en acier pare-balle

Une plaque à la mémoire d'un garçon noir lynché construite en acier pare-balle

Après avoir été vandalisé à plusieurs reprises, le panneau commémorant la mémoire d'Emmett Till dans le Mississippi a été remplacé par une plaque pare-balles.

Newsletters