Culture

À quoi ressemblent «Call Me Maybe» ou «Single Ladies» réinterprétées comme des sonnets shakespeariens?

Temps de lecture : 2 min

«Call Me Maybe» de Carly Rae Jaepsen, réinterprétée comme un sonnet shakespearien.
«Call Me Maybe» de Carly Rae Jaepsen, réinterprétée comme un sonnet shakespearien.

Il arrive souvent que les œuvres de Shakespeare soient réécrites de manière moderne, mais Erik Didriksen, le créateur du Tumblr Pop Sonnets, a adopté l'optique inverse: faire remonter le temps à des chansons pop actuelles en les restituant sous forme de sonnets shakespeariens.

La forme shakespearienne du sonnet, que Didriksen respecte méticuleusement, consiste en trois quatrains et un distique, avec des rimes croisées de type ABAB ABAB CDCD EFEF GG. L'auteur reformule aussi des expressions modernes en style shakespearien: la mère de Stacy, rendue célèbre par les Fountains of Wayne, n'a plus «encore tout ce qu'il faut» («got it goin’ on»), mais à la place «attire comme le chant des sirènes» («beckons like a Siren’s song»).

Mais comme le montre cet exemple, les sujets abordés par les paroles des chansons modernes ne sont pas très éloignés de ceux qui intéressaient le barde de Stratford Upon-Avon: la frustration exprimée dans Rude, de Magic, au sujet des réticences du père de son aimée est-elle vraiment si différente du désir ardent d'un Montaigu pour son inatteignable Capulet?

Didriksen m'a expliqué dans un email que son projet s'inspirait du traitement shakespearien de la chanson Thrift Shop de Macklemore. Il admet que bien conjuguer les verbes après «thee» et «thou» (des formes archaïques du «you» anglais) nécessite un certain travail de recherche, mais que son bagage musical l'a aidé à coller au rythme des sonnets.

Voici quelques-uns de nos préférés, accompagnés des chansons qu'ils réimaginent.





Slate.com

Newsletters

Les cours d'anglais ruinent-ils les chansons pop?

Les cours d'anglais ruinent-ils les chansons pop?

En théorie, elles sont plus sexy que les leçons de grammaire. En pratique, parfois beaucoup moins.

«La chute du Monstre», le livre qui fait trembler Marseille

«La chute du Monstre», le livre qui fait trembler Marseille

Philippe Pujol, prix Albert Londres en 2014, signe un réquisitoire implacable contre le système politique marseillais, à l'heure où Jean-Claude Gaudin s'apprête à céder son fauteuil de maire.

Peter Hujar était le meilleur photographe de l'underground new-yorkais

Peter Hujar était le meilleur photographe de l'underground new-yorkais

Avec son objectif, il a capté New York en after, un New York où, après avoir fait la fête, on se retrouve chez soi et dans le silence. Son œuvre a été éclipsée par celle de Mapplethorpe.

Newsletters