Parents & enfantsMonde

Aux États-Unis, une fillette ne peut jouer seule dans un parc, mais elle a le droit de jouer avec une mitraillette chargée

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 29.08.2014 à 8 h 43

Repéré sur The New Republic, NBC News, The Huffington Post

Une petite fille de dix ans tient une arme dans l'Idaho, en 2013, lors d'un entraînement au tir. REUTERS/Matt Mills McKnight.

Une petite fille de dix ans tient une arme dans l'Idaho, en 2013, lors d'un entraînement au tir. REUTERS/Matt Mills McKnight.

Aux Etats-Unis, une fille de neuf ans n’a pas le droit de jouer seule dans un parc mais elle a le droit de jouer avec une mitraillette chargée.

Un journaliste du magazine The New Republic a juxtaposé deux faits divers récents pour souligner l’absurdité de certaines lois.

Le 28 juillet, en Caroline du Sud, la petite Regina, 9 ans, a passé plusieurs heures à jouer seule dans le parc du quartier pendant que sa mère, Debra Harrell, travaillait chez McDonald’s. Pour avoir laissé sa fille seule dehors, Harrell a passé 17 jours en prison.

Le 25 août, en Arizona, des parents ont laissé leur fille tirer à la mitraillette dans un champ de tir près de Las Vegas. Une fois que l’arme a été mise en mode automatique, la fillette a perdu le contrôle de la mitraillette et tué l’instructeur de 39 ans.

Les parents n’ont pas été inquiétés. Il s’agit d’un accident et il est légal de donner une mitraillette chargée à un enfant, tant que des adultes sont là pour superviser. La loi dit donc que le parent qui donne une mitraillette chargée à sa fille est plus responsable que celui qui laisse sa fille de neuf ans jouer dans un parc.

Regina avait un téléphone portable et connaissait plusieurs autres enfants du quartier qui jouaient dans le parc. Mais quelqu’un lui a demandé où étaient ses parents, et a ensuite appelé la police, qui a arrêté la mère pour négligence. Comme Harrell est une mère célibataire, sa fille a été confiée aux services sociaux pendant qu’elle passait deux semaines en prison. Elle a eu le soutien de nombreuses personnes du quartier qui ont expliqué que pendant l’été, plusieurs parents qui ne peuvent payer de garde laissent leurs enfants jouer seuls dans le parc, où ils sont nourris par un programme municipal.

Le pire, dans la tragédie qui a eu lieu en Arizona, c’est qu’elle a déjà eu lieu en 2008. Dans une foire aux armes à feu dans le Massachusetts, un garçon de huit ans s’était accidentellement tué avec exactement le même genre de mitraillette (un Uzi, créé par l’armée israélienne dans les années 1950).

Deux jours après le décès de l’instructeur du champ de tir, une représentante de la National Rifle Association (NRA), le lobby des armes à feu, avait tweeté «sept façons de s’amuser avec ses enfants au champ de tir», suivi d’un lien vers un article qui explique qu’au lieu des cibles ennuyeuses pour adultes, on peut faire tirer les enfants sur des cibles qui représentent des monstres, des animaux ou des zombies. Le tweet a rapidement été effacé mais le papier sur les cibles sympas pour enfants est toujours disponible.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte