Economie

Selon le FMI, un tiers des jeunes économistes les plus influents du monde sont français

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 28.08.2014 à 8 h 04

Thomas Piketty. REUTERS/Charles Platiau.

Thomas Piketty. REUTERS/Charles Platiau.

Près d’un tiers des meilleurs jeunes économistes du monde sont français. Le Fonds monétaire international (FMI) vient d’identifier les 25 jeunes économistes les plus influents du monde et parmi eux, sept sont de nationalité française.

On retrouve évidemment Thomas Piketty, dont le livre Le Capital au XXIe siècle fait fureur aux Etats-Unis. La «rock star» de l’économie est aussi le seul Français de la liste à faire ses recherches en France, à l’EHESS et à la Paris School of Economics –mais la réception médiatique de son livre a été bien plus enthousiaste aux États-Unis qu'en France.

Les six autres, qui ont tous moins de 45 ans, sont basés aux Etats-Unis ou en Angleterre. Le parcours type de ces universitaires brillants a consisté à intégrer l’Ecole normale supérieure avant de partir faire leur thèse aux Etats-Unis, de préférence à Harvard ou au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Seuls deux économistes français sélectionnés dérogent à ce parcours.

Professeur à l’université de Berkeley, Emmanuel Saez a écrit plusieurs articles avec Thomas Piketty, notamment sur l’évolution des inégalités de revenus. Il est directeur du Centre pour une croissance équitable et spécialiste de la taxation et des inégalités économiques.

Thomas Philippon, professeur à la New York University, est l’auteur, en 2006, d’un livre remarqué intitulé Le Capitalisme d’héritiers. La crise française du travail. Il s’y penchait notamment sur le manque de confiance des salariés envers les employeurs.

Également à la New York University, on trouve Xavier Gabaix, qui s’intéresse à l’étude de l’irrationalité des agents économiques. En 2010, il avait été nommé par François Fillon, alors Premier ministre, pour siéger au Conseil d’analyse économique.

Plus médiatisée, Esther Duflo est professeur au MIT, où elle est spécialisée dans les questions de lutte contre la pauvreté. Depuis 2013, elle conseille le président Barack Obama sur les stratégies d’aide au développement dans les pays pauvres.

Le plus jeune parmi les Français est Emmanuel Fahri, 35 ans, professeur à Harvard et expert dans les politiques monétaires et fiscales des gouvernements en cas de crise. Il a aussi été membre du Conseil d’analyse économique de 2010 à 2012.

La seule de la liste à faire ses recherches en Angleterre est Hélène Rey, professeur à la London Business School, et qui a également été nommée au CAE par François Fillon. Elle est spécialisée dans la politique monétaire et le rôle des banques centrales.

Ces noms ont été sélectionnés par des économistes, journalistes et lecteurs de la revue du FMI Finance & Development… La liste sera officiellement publiée dans le numéro de septembre de ce magazine. À part les Français, on trouve, entre autres, des Américains, des Canadiens, des Indiens, des Australiens et des Russes. Sur les 25 économistes sélectionnés, 23 ont fait leur thèse aux Etats-Unis.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte