Culture

La Chine, paradis du vélo en libre partage? En nombre de vélos par habitant, c'est la France qui reste en tête

Repéré par Mathieu Dejean, mis à jour le 28.08.2014 à 16 h 21

Repéré sur VOX, Quartz

IMG_0196_1 / Bradley Schroeder via Flickr CC License by.

IMG_0196_1 / Bradley Schroeder via Flickr CC License by.

Si l’on vous demandait dans quel pays il y a le plus de vélos en libre-service, que répondriez-vous? Les Pays-Bas peut-être, l’un des premiers pays à avoir mis en place ce système, et qui cultivent une image écolo impeccable? La France, connue pour être précurseur en la matière (Rennes dès 1998, et Paris en 2007)? Le Danemark, où l’on peut circuler, à Copenhague, sur des autoroutes exclusivement dédiées aux vélos?

Ce serait oublier que la Chine représente un peu moins du cinquième de la population mondiale, et qu'en matière de vélo, cela pèse aussi. L'Empire du Milieu a en effet vite rattrapé son retard pour pulvériser tous les scores des pionniers européens avec plus de 400.000 vélos en libre-service, comme le relate un article de Vox, qui rend compte du classement mondial du nombre de vélos en libre-service grâce à la base de données bikesharingworld.com établie par Russell Meddin et Paul DeMaio.

La France est deuxième de ce classement en chiffres absolus, très loin derrière, avec 45.570 vélos.

Source: Vox

En fait, «dans presque toutes les catégories, la Chine arrive au sommet des graphiques sur le vélo-partage dans le monde», constate également Quartz.  

Le colosse asiatique a ainsi plus de vélos en libre-service que l’ensemble des autres pays réunis. Des trente villes qui ont plus de 5.000 vélos, 24 sont chinoises (graphique ci-dessous). Huit villes chinoises ont plus de vélos que les Etats-Unis. Et dans la seule année 2013, 65 nouveaux programmes ont été lancé en Chine. La vélorution semble avoir gagné l’Empire du Milieu.

Source: Vox

La Chine part cependant avec un avantage de taille: c'est la plus grande population mondiale, avec 1,3 milliards d'habitants, contre 66 millions pour la France. Si l'on rapporte le nombre de vélo à la population respective de la France et de la Chine, on s'aperçoit qu'en fait, la densité de vélos par habitant est plus grande dans l'Hexagone, avec un vélo en libre-service pour 1.450 habitants contre un pour 3.000 habitants environ. Parmi les pays qui comptent le plus de vélos en libre service, la France arrive incontestablement en tête sur ce critère.

Cependant, il est vrai que les autorités chinoises ont massivement investi dans ce système depuis 2008 (date d'installation du premier programme de vélopartage, à Hangzhou) pour remédier aux problèmes de pollution et d'embouteillages auxquels le pays fait face.

Depuis 2011, «le gouvernement chinois a fait demi-tour dans sa politique de transports, en encourageant ses citoyens à se remettre en selle grâce à des programmes de vélo-partage», rapporte The Atlantic. D’ailleurs, comme le remarque Quartz, en Chine, les autorités de chaque ville «payent pour le vélo en libre-service de la même manière qu’elles payent pour n’importe quel moyen de transport public –ce qui signifie que les millions d’utilisateurs chinois pédalent gratuitement», contrairement aux utilisateurs européens ou américains.   

Au-delà du cas particulier de la Chine, ces données montrent plus généralement que le vélo-partage est en train de conquérir progressivement le monde –quoique l’Afrique ne dispose toujours pas de ce système. En 2013, on avait déjà assisté à une augmentation de 60% des lancements de programmes de vélo-partage.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte