Monde

Plus d'argent a été récolté pour le policier de Ferguson que pour Michael Brown

Daniel Politi, traduit par Julien Jégo, mis à jour le 25.08.2014 à 10 h 17

Des partisans de Darren WIlson défilent le 23 août 2014 | REUTERS / Adrees Latif

Des partisans de Darren WIlson défilent le 23 août 2014 | REUTERS / Adrees Latif

La récolte d'argent controversée pour le policier de Ferguson, Darren Wilson, a surpassé la somme récoltée pour la famille du jeune noir assassiné, Michael Brown. La campagne de crowdfunding lancée par les partisans de Darren Wilson s'est clôturée vendredi dernier [22 août] après avoir récolté plus de 178 000 euros de la part de 5 901 personnes en cinq jours. 

Une nouvelle campagne a été lancée depuis et les dons s’élèvent déjà à 55 141 euros rapporte USA Today. Les fonds récoltés pour la famille de Michael Brown étaient le 23 août de 153 101 euros après neuf jours de collecte. 

La campagne de don pour Darren Wilson avait été lancée après le succès de la création d'une page Facebook qui avait recueilli 60.000 «likes». Comme le disait David Weigel sur Slate.com, les partisans de l'officier de police avaient entamé cette campagne alors qu'il n'avait même pas été arrêté.

Dans le même temps, une foule s'était réunie une nouvelle fois à Saint-Louis samedi dernier [23 août] pour apporter son soutien au policier. «Beaucoup d'entre nous ont reçu des menaces de mort» a déclaré une partisane de Darren Wilson d'après Mediaite

«Contrairement aux déclarations des médias, nous ne sommes affiliés à aucun groupe haineux». Cette supportrice, qui a prononcé un discours vêtue d'une casquette et de lunettes de soleil a refusé de donner son identité: «vous voulez connaître mon nom? Mon nom est Darren Wilson, nous sommes Darren Wilson».

Daniel Politi
Daniel Politi (24 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte