Économie

Apple dépasse Google en bourse

Temps de lecture : 2 min

/

Apple a dépassé cette semaine Google en capitalisation boursière et remonte sur le podium des entreprises high-tech qui pèsent le plus lourd en bourse, derrière Microsoft et IBM. La firme à la pomme a vu sa capitalisation boursière être multipliée par 12 sur les cinq dernières années, la plus forte progression dans le secteur, pour atteindre 148 milliards de dollars, contre 145 milliards pour Google.

«Le groupe de Steve Jobs a su conserver ce qui faisait son succès - les Mac - et a régulièrement accru son portefeuille de produits depuis, qui ont, pour la plupart connu un grand succès, de l'iPod à l'iPhone», analyse Les Echos.

Mais si Google s'est fait dépasser par Apple, le moteur de recherche reste une valeur sûre de la Silicon Valley et n'a pas été en reste en terme d'innovation avec notamment Android et Chrome OS. La différence entre les deux concurrents réside dans le fait que Google n'a pas encore réussi à sortir de son corps de métier, tandis qu'Apple a élargi sa gamme de produits et devrait continuer. La rumeur annonce la sortie d'une «tablette», permettant de surfer sur Internet.

[Lire l'article complet sur lesechos.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Steve Jobs lors de la Keynote d'Apple le 9 juin 2008, Reuters/Kimberly White)

Slate.fr

Newsletters

En Guyane, un projet de mine d'or interroge l'avenir de notre économie

En Guyane, un projet de mine d'or interroge l'avenir de notre économie

Peut-on être, comme le prône Emmanuel Macron, soucieux de la défense de l'environnement «et en même temps» favorable au développement économique? En Guyane, un projet de mine d'or cristallise ces contradictions.

Ce que le rachat de Direct Énergie nous enseigne sur la stratégie de Total

Ce que le rachat de Direct Énergie nous enseigne sur la stratégie de Total

Comme un air de déjà-vu? Ce mercredi matin, avec la confrontation annoncée de trois mastodontes, EDF, Engie et, désormais, le pétrolier, qui a décidé d’acheter l'électricien, le marché français de l’électricité ressemble à celui des télécoms… avant l’arrivée de Free.

Tensions commerciales au bord de l'explosion entre la Chine et les États-Unis

Tensions commerciales au bord de l'explosion entre la Chine et les États-Unis

La guerre commerciale fait rage entre la Chine et les États-Unis. Mais si Donald Trump éructe régulièrement sur Twitter, les Chinois, sûrs de leurs atouts, semblent beaucoup plus apaisés.

Newsletters