Tech & internet / Égalités

Huit infographies qui montrent la faible diversité chez Google, Facebook et compagnie

Temps de lecture : 2 min

Extrait
Extrait

Depuis quelques semaines, les gros bonnets de la Silicon Valley tentent de jouer la transparence en matière de diversité. Google, Facebook, Microsoft, Twitter, Yahoo et bien d'autres ont ainsi révélé la composition de leurs équipes... et, le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas franchement bigarré: elles comptent en grande majorité des hommes, blancs.

Le site Gigaom s'est saisi de ces informations, et a tenté -parfois sans succès- d'aller en pêcher d'autres, afin de les traduire en visualisations. Et en effet, le résultat est bien plus parlant.

Comme le prouve cette première illustration, les compagnies du secteur numérique sont par exemple très loin d'une égalité hommes/femmes dans leurs rangs. Les traditionnelles Cisco et Intel décrochent le bonnet d'âne, avec des équipes composées à plus de 75% d'hommes.

Ce n'est pas beaucoup mieux pour Apple, Google, Twitter ou Facebook, où les hommes composent aussi 70% de l'ensemble des effectifs. La palme allant à eBay, qui reste néanmoins loin d'une parité parfaite, avec 58% d'hommes, contre 42% de femmes.

En ce qui concerne la diversité ethnique et culturelle, même constat: pas brillant. Comme le montre Gigaom, l'origine caucasienne domine en effet largement les effectifs globaux, même si cette proportion reste moins élevée que sur l'ensemble des travailleurs américains.

Le site spécialisé a tenté d'opérer un classement distribué entre employés asiatiques, noirs, d'origines hawaienne, hispanique, amérindienne ou multi-culturelles.

A noter que l'équipementier informatique Cisco se contente d'identifier d'un côté, les origines caucasiennes, et de l'autre, les «autres monorités», précise Gigaom au bas de son infographie. Sans donner davantage de détails.

D'autres illustrations, détaillant notamment la composition des équipes techniques ainsi que la distribution des postes décisionnels dans ces entreprises sont également à voir sur GigaoOm.

Slate.fr

Newsletters

Sur les réseaux sociaux, les HLM ne sont plus blêmes

Sur les réseaux sociaux, les HLM ne sont plus blêmes

Relégués aux rubriques faits divers et aux discours misérabilistes par les médias, les grands ensembles français et leur architecture sont désormais célébrés, notamment sur Twitter.

Le sexting favorise les comportements à risque chez les ados

Le sexting favorise les comportements à risque chez les ados

Envoyer des messages et des photos sexuellement explicites affecterait également la santé mentale des jeunes.

Des espions sont sur LinkedIn avec des photos créées par une IA

Des espions sont sur LinkedIn avec des photos créées par une IA

Certains sont entrés en contact avec de hauts responsables américains.

Newsletters