Economie

Vous êtes énervé au boulot? Tant mieux!

Repéré par Andréa Fradin, mis à jour le 23.08.2014 à 15 h 15

Repéré sur Quartz

 «Cat Argument 3» par Found animals foundation | FlickR

«Cat Argument 3» par Found animals foundation | FlickR

Des situations vous agacent particulièrement sur votre lieu de travail? Dites-le!

Contrairement en effet à l'image selon laquelle seule une «positive attitude», pour reprendre un ancien Premier ministre, est synonyme d'une bonne performance au boulot, des chercheurs de l'école de management de l'université de Liverpool affirment qu'un bon coup de gueule peut aussi avoir des effets positifs au bureau.

Dans un article publié dans le Human Relations journal (pdf) et cité par le site Quartz, ils compilent ainsi plusieurs études démontrant la nécessité d'exprimer ses frustrations sur son lieu de travail.

L'une d'entre elles indique par exemple «que les événements négatifs, d'un point de vue émotionnel, qui surviennent sur le lieu de travail trouvent une issue positive dans 70% du temps», rapporte Quartz.

Le site précise néamoins que cela ne veut pas dire qu'il faut être sans arrêt dans la plainte, ou que les expressions enthousiastes sont à bannir, dans la mesure où celles-ci mènent à «94% du temps» à une situation tout aussi positive. Non, cela signifie simplement qu'il ne faut pas toujours ravaler sa colère, car elle peut aider patrons comme collègues à «prendre conscience d'un problème, et de le règler», poursuit Quartz.

Une observation qui semble être tout aussi valable dans nos relations plus intimes. Comme nous l'écrivions en 2012, de nombreuses études indiquent par exemple que «pardonner et oublier ne serait pas la panacée pour faire durer un mariage.»

Néanmoins, exprimer sa colère ne dispense pas de garder ses bonnes manières. Faire preuve de tact, ou d'humour, peut même optimiser l'effet positif de votre colère! Une étude israélienne publiée en 2011 dans le Journal of Applied Psychology a par exemple démontré que pour se faire entendre, il vallait mieux user de sarcasmes plutôt que de passer froidement ses nerfs sur son entourage professionnel.

«Un énervement exprimé de façon sarcastique, en opposition à un énervement “pur”, peut avoir des effets positifs sur la pensée complexe et sur la résolution de problèmes nécessitant de la créativité», rapportions-nous à l'époque.
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte