Partager cet article

La seule manière de voler ce vélo est de le casser, et donc de le rendre inutilisable...

Yerka Project (capture d'écran)

Yerka Project (capture d'écran)

Se déplacer à vélo présente plusieurs avantages. C’est non-polluant, cela permet de faire de l’exercice et d’éviter les bouchons. Mais il y a un inconvénient de taille à ce véhicule: il se vole facilement, et tous ceux à qui c'est arrivé savent combien c’est douloureux.

Aucune solution infaillible n’a été trouvée jusqu’à présent. Mais le Projet Yerka en teste une qui pourrait être une réussite, comme le relate Digg: un vélo qui est son propre cadenas, et que l’on ne peut donc voler à moins de le casser et de le rendre inutilisable. Voilà qui est ingénieux, et dissuasif.

Les trois étudiants de l’Université Adolfo Ibanez au Mexique à l’origine de ce projet (Andrés Roi, Cristobal Babello et Juan José Monsalve) expliquent leurs motivations sur leur site:

«Nous sommes trois étudiants en ingénierie, nous avons été victimes du vol de nos vélos, et nous avons décidé de développer une technologie qui empêchera que cela se reproduise».

Grâce à un système qui permet de démonter le tube inférieur du cadre et de le fixer à la selle, le vélo s’incruste tout simplement aux supports sur lesquels on veut l'attacher.

Selon les trois inventeurs de ce système, il suffit de 20 secondes pour effectuer l’opération. Le vélo que vous voyez sur cette vidéo n’est qu’un prototype, et ses inventeurs espèrent lever des fonds pour financer leur projet et le mettre en vente d’ici deux ans.

Ils ont des arguments subsidiaires de taille: contrairement au vélo pliable, celui-ci garde l’esthétique d’un vélo de ville normal, et vous n’oublierez plus jamais votre antivol!

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte