Sale temps pour les squatteurs de wifi

Slate.fr, mis à jour le 11.08.2009 à 21 h 00

Une histoire d'amour vieille d'une décennie est en train de se terminer entre les coffee shops de New York et les clients venant avec leurs ordinateurs portables profiter du wifi gratuit, rapporte le Wall Street Journal. Dans certains cafés, les clients ne recueillent que des regards glaciaux, mais un nombre croissant d'enseignes imposent des restrictions sur l'utilisation des ordinateurs portables, bloquant même les prises électriques.

La plupart des grosses enseignes comme Starbucks, qui fait parfois payer le wifi, n'ont pas l'intention de changer leur politique. Mais la tendance s'accélère chez les indépendants, qui interdisent les ordinateurs portables aux heures de pointe aux clients qui ne consomment pas à manger.

Cette difficulté croissante à trouver des endroits où profiter librement du wifi gratuit est particulièrement handicapante pour les personnes sans bureau comme les travailleurs indépendants. Du côté des restaurateurs, on assure que la frugalité des clients a atteint des extrêmes, à tel point que certains débarquent avec un sachet de thé et commandent de l'eau chaude.

[Lire l'article complet sur wsj.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo de une: Ed Yourdon, Flickr, CC)

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte