Culture

Splendeurs et misères de l'article «The» dans les noms des groupes de rock

Temps de lecture : 2 min

The Beatles, The Rolling Stones, The Animals, The Velvet Underground, The Clash, The Smiths… Une bonne partie des groupes les plus célèbres et influents de l'histoire du rock ont apposé l'article défini «The» («le» ou «les») devant leur nom. The Atlantic consacre un article à l’histoire de ces «The» qui en disent beaucoup sur l’évolution de la musique populaire, sous le titre «le mot le plus puissant du rock'n'roll».

Cette pratique a commencé au début du XXe siècle avec les groupes de Dixieland. Dans les années 20, il s’agissait surtout de désigner avec le «The» les musiciens qui accompagnaient le chanteur star, sur le modèle «le leader & The musiciens»: Nat Shillkret & The Victor Orchestra, Adrian Rollini & The Gang...

Puis les groupes vocaux de R&B ou de doo-wop, comme The Ink Spots, lancèrent la mode, qui se généralisera dans les années 50 et 60 avant de décliner. Le retour à un rock classique par des groupes formés à la fin des années 1990 ou au début des années 2000 comme The Strokes, The Killers, The Hives ou The Libertines marquera le grand retour du «The». Une forme d’hommage aux origines, comme l’explique Howlin' Pelle Almqvist, le chanteur de The Hives:

«Nous avons utilisé le “The” parce que cela nous insère dans une longue lignée de magnifiques groupes qui mettaient “The” au début [de leur nom].»

Dans son approche patrimoniale, le musicien explique pourquoi il n’apprécie pas les groupes qui ont un nom «qui ne signifie rien pour personne, ce qui à notre sens revient à affirmer: “Ce que nous faisons ne signifie rien pour nous”. Si cela ne signifie rien pour vous, pourquoi quiconque devrait-il s’en préoccuper?»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Est-ce seulement un hasard si, dans la liste des 50 groupes jugés les plus hipsters, peu d'entre eux accordent une place à l'article «The»?

Newsletters

Le français envahi par l'anglais? C'est nous qui avons commencé

Le français envahi par l'anglais? C'est nous qui avons commencé

L'Académie française s'insurge régulièrement face à la prétendue omniprésence de l'anglais dans notre langue. Il est bon de rappeler tout ce que l'anglais doit au français.

«Harry Potter» est-elle une saga sexiste?

«Harry Potter» est-elle une saga sexiste?

Depuis leur publication, les livres de J. K. Rowling font partie des lectures préférées des enfants. Mais ils semblent davantage renforcer les stéréotypes de genre que les renverser.

«Irradiés», terrible et tendre incantation fatale

«Irradiés», terrible et tendre incantation fatale

Avec son dispositif visuel inhabituel, le film de Rithy Panh met en scène de manière bouleversante des visions des massacres du XX​e siècle comme questionnement inquiet d'une pulsion de mort de l'espèce humaine tout entière.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio