Culture

Comment les séries et les films montrent les SMS

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran de la vidéo de Tony Zhou, extrait de Pretty Little Liars.

Tony Zhou n'en est pas à son coup d'essai. Slate.com a déjà relayé ses vidéos plusieurs fois, notamment celles sur les réalisateurs de comédie américaine qui devraient s'inspirer d'Edgar Wright ou encore comment Martin Scorsese utilise les silences et qu'est-ce qui fait qu'un film de Michael Bay est un film de Michael Bay.

Dans sa dernière vidéo, il analyse dans différents films et séries un nouveau problème pour les réalisateurs: comment montrer un message sur un téléphone.

Comme lui, mon approche préférée est celle de la série Sherlock qui insère à la manière d'un titre les messages dans l'écran, mais cette technique n'est surement pas la meilleure dans des œuvres à l'esthétique moins poussée.

Bien que Sherlock soit la première série que j'ai remarquée qui utilise cette manière de faire, Tony Zhou montre que ce ne sont pas les premiers à l'avoir employée, même si le résultat était parfois moins bon. Les réalisateurs n'ont sûrement pas trouvé la meilleure façon de représenter des SMS à l'écran mais ils devraient sérieusement y penser, notamment en regardant cette vidéo.

Newsletters

«La femme qui s'est enfuie», trois pas vers la perfection

«La femme qui s'est enfuie», trois pas vers la perfection

Entièrement construit autour de personnages féminins, le nouveau film de Hong Sang-soo invente une nouvelle tonalité à son exploration délicate, parfois cruelle et souvent drôle, des mille brins d'émotion qui tissent l'existence quotidienne.

Covid-19 et amours à distance: trois conseils pour bien gérer sa relation aux écrans

Covid-19 et amours à distance: trois conseils pour bien gérer sa relation aux écrans

Un amour peut-il durer et se fortifier uniquement au travers d’un quotidien rythmé par le virtuel? C’est la question que pose, avec subtilité et émotion, A cœur battant, le film de la réalisatrice israélienne Keren Ben Rafael, qui sort le 30 septembre sur les écrans.

Il y a vingt ans, Lunatic plongeait le rap français dans le noir

Il y a vingt ans, Lunatic plongeait le rap français dans le noir

L'unique album du duo, «Mauvais Œil», célèbre ses 20 ans. L'occasion de rappeler que ce classique est né d'un long cheminement de violence musicale et de marketing hors des codes.

Newsletters