Santé / Monde

Ferguson: le lait n'est pas le remède miracle pour soulager les effets des gaz lacrymogènes

Temps de lecture : 3 min

Contrairement aux croyances, le lait (ou le Coca-Cola) ne serait pas plus efficace que l'eau. Les particules chimiques agissent au contact des muqueuses: rincer abondamment (peu importe le liquide utilisé) est le seul moyen d'enlever les résidus.

Des forces de police lancent des gaz lacrymogènes sur des manifestants à Ferguson, dans le Missouri, le 13 août. REUTERS/Mario Anzuoni.
Des forces de police lancent des gaz lacrymogènes sur des manifestants à Ferguson, dans le Missouri, le 13 août. REUTERS/Mario Anzuoni.

Depuis la mort de Michael Brown, un jeune noir de 18 ans non-armé, tué par un policier blanc le 9 août, les manifestations se multiplient à Ferguson (Missouri). D'abord pacifiques, elles ont ensuite été réprimées par la police de façon très violente.

Le 17 août, lors d'une nouvelle nuit de confrontations, un McDonald's a été forcé. Si la police a affirmé que le but était le pillage, les manifestants ont indiqué avoir pénétré à l'intérieur de la chaine de restauration rapide afin d'aller chercher du lait pour le verser sur le visage des personnes victimes des gaz lacrymogènes.

[«Les manifestants n'ont pas "pillé" le McDonalds. Ils sont entrés par effraction pour obtenir du lait et le verser sur le visage des personnes gazées par la police.»]

Mais le lait est-il vraiment le meilleur remède pour soulager les effets des gaz lacrymogènes?

Les gaz lacrymogènes utilisés par les forces de l'ordre sont des produits chimiques acides composés généralement de capsaïcine (une molécule également utilisée en médecine, issue du poivre ou du piment de Cayenne) ou de chlorobenzylidène malononitrile (CS), une composition chimique inventée en 1928 par deux américains, Ben Corson et Roger Stoughton.

Si on parle de «gaz» lacrymogènes, il s'agit en fait d'«aérosol»(un ensemble de particules en suspension dans un milieu gazeux). Les capsules contiennent des substances chimiques sous forme déshydratée: les irritations et les sensations de brûlure et de douleur surviennent au moment où elles entrent en contact avec du liquide. Les muqueuses (les yeux, la bouche ou la peau) sont donc particulièrement sensibles. C'est pour cette raison aussi que, lors de périodes de chaleur impliquant une forte transpiration, comme à Ferguson, les effets des gaz lacrymogènes sont démultipliés.

En général, leurs désagréments ne font pas effet plus d'une heure. Le meilleur moyen pour les atténuer rapidement est de rincer abondamment les yeux avec du sérum physiologique et la peau avec de l'eau froide, sans les toucher avec les doigts pour ne pas répandre le produit et aggraver l'irritation. L'eau permet au gaz de se combiner plus rapidement (d'où la douleur au début du rinçage), mais le fait de l'appliquer en grande quantité permet ensuite d'enlever les résidus chimiques. Certains utilisent aussi le Maalox, un antiacide normalement utilisé contre les brûlures d'estomac, quand d'autres préconisent le lait.

[«Solidarité avec #Ferguson. Pensez à ne pas vous toucher le visage ni le mouiller quand vous avez reçu du gaz lacrymogène. Mettez plutôt du lait ou du coca!»]

[Le lait fonctionne vraiment pour [atténuer les effets] des gaz lacrymogènes. Merci la #Palestine pour le conseil #Ferguson]

Mais contrairement à des croyances tenaces, les médecins affirment que ni le lait ni le Coca-Cola ne se combinent avec les produits chimiques plus rapidement que l'eau. Aucun des deux n'est donc plus efficace.

Seuls un éloignement, une douche complète et un changement de vêtements permettent de se débarrasser complètement des résidus acides, qui sinon se renouvellent.

Les gaz lacrymogènes utilisés par les forces de l'ordre ne présentent pas de dangers à long terme si le volume de produits chimiques est faible et reçu à distance. A bout portant et en très forte quantité, ils peuvent cependant opacifier les milieux transparents de l’œil et toucher la cornée ou endommager les voies respiratoires.

La convention sur l'interdiction des armes chimiques de 1993 prohibe les gaz lacrymogènes en tant que que méthode de guerre. Mais de nombreux pays signataires, comme les Etats-Unis, la France ou Bahreïn, les utilisent contre leurs citoyens.

L'explication remercie Jean-Louis Bourges, responsable des urgences ophtalamologiques à l'Hôtel-Dieu à Paris, et Christophe Crépin, délégué d'Unsa-Police, un syndicat de gardiens de la paix.

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Newsletters

À New York, les accouchements prématurés ont augmenté depuis l'élection de Trump

À New York, les accouchements prématurés ont augmenté depuis l'élection de Trump

En particulier chez les femmes immigrées.

Une playlist Spotify pour sauver des vies

Une playlist Spotify pour sauver des vies

Un hôpital américain a sorti une playlist de chansons au rythme desquelles faire un massage cardiaque.

Homme libre, toujours tu chériras le cannabis

Homme libre, toujours tu chériras le cannabis

[Blog, You will never hate alone] À partir de mercredi, le Canada autorisera la vente libre de cannabis. Une révolution métaphysique qui changera, à coup sûr, le visage du Canada et celui de l'humanité toute entière.

Newsletters