Monde

Hillary Clinton: «Vous voulez que je vous dise ce qu’en pense mon mari?»

Temps de lecture : 2 min

La séquence a été retrouvée par le blog Les Observateurs du site de France 24. Lors d'une conférence lundi 10 août en République démocratique du Congo, Hillary Clinton s'est emportée contre un étudiant congolais qui lui demandait ce que pensait Bill Clinton des contrats passés entre la Chine et le Congo.

La secrétaire d'Etat n'a pas du tout apprécié la question. Après quelques instants de stupeur, elle répond «Attendez, vous voulez que je vous dise ce qu’en pense mon mari?! Mon mari n'est pas le secrétaire d'Etat, je le suis!».

«On apprendra un peu plus tard que l'étudiant voulait connaître l'avis du président Barack Obama sur cette question et que l'incompréhension serait venue d'une faute du traducteur. Mais trop tard, Hillary Clinton était déjà passée à la question suivante», écrit le blog des Observateurs.

[Voir la vidéo sur le site de France 24]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Le cannabis est légal au Canada, et ça ne fait même pas peur aux dealers

Le cannabis est légal au Canada, et ça ne fait même pas peur aux dealers

L'un des buts avoués de la légalisation est de couper l'herbe sous le pied du marché noir. Mais la tâche s'annonce plus compliquée qu'on pourrait le croire.

L’organisation État islamique a perdu son territoire, mais prépare déjà son retour en force

L’organisation État islamique a perdu son territoire, mais prépare déjà son retour en force

Malgré ses revers militaires, l'EI est parvenu à trouver de nouvelles sources de revenus, et l'Occident refuse de voir la réalité en face.

En Australie, une loi datant de 1984 autorise les écoles religieuses à virer ou refuser des employés ou des élèves LGBT

En Australie, une loi datant de 1984 autorise les écoles religieuses à virer ou refuser des employés ou des élèves LGBT

Un récent rapport du Gouvernement vise à remettre au goût du jour cet Acte sur la discrimination sexuelle, toujours en vigueur.

Newsletters