Science & santé

La crème solaire nous protège-t-elle vraiment contre le cancer de la peau?

Repéré par Mathieu Dejean, mis à jour le 14.08.2014 à 16 h 43

Repéré sur FiveThirtyEight

Slip, Slap, Scar? / Lee Jordan via Flickr licence by

Slip, Slap, Scar? / Lee Jordan via Flickr licence by

Publiée ce mardi 12 août sur Youtube, la vidéo «How the sun sees you» («Comment le soleil vous voit»), filmée à l’aide d’une caméra à ultraviolet par l’artiste anglo-américain Thomas Leveritt, fait un carton sur Internet. Elle donne un aperçu des dégâts que le soleil cause sur notre peau, et met en évidence la protection salvatrice que représente la crème solaire.

 

Que la crème solaire protège contre les ultraviolets est irréfutable. En revanche, des études alimentent des doutes sur les capacités qu’on lui prête à protéger contre le cancer de la peau, relate un article de Five Thirty Eight.

Au contraire, selon le site américain, l’oxybenzone, utilisé comme un filtre ultraviolet dans les crèmes solaires, et le retinyl palmitate, sont soupçonnés d'augmenter les risques de cancer, et de causer des perturbations hormonales.

En 2006, le dioxyde de titane, que l'on trouve dans certaines crèmes solaires, a par ailleurs été classé par le Centre international de recherche sur le cancer dans la catégorie «cancérogène possible pour l'homme».

«Alors la crème solaire protège-t-elle contre le cancer ou le cause-t-elle?», s’interroge Five Thirty Eight.

En théorie, puisqu’une exposition excessive aux UV est la principale cause de cancer de la peau, et que la crème solaire protège contre les UV, elle devrait aussi éloigner les risques de cancer de la peau. Mais en pratique, cela ne se vérifie pas encore.

Une expérience menée en Australie montre qu’au bout de quatre ans et demi, des adultes qui se sont protégés à l’aide de crème solaire quotidiennement présentent autant de risques d’avoir un cancer de la peau que le groupe de contrôle à qui les chercheurs n’avaient pas données d’instructions.

En revanche, plusieurs études suggèrent que l’oxybenzone et le retinyl palmitate, présents dans la crème solaire, pourraient avoir des effets néfastes sur la santé.

Sur la base de données expérimentales chez le rat, l’oxybenzone est tenu responsable de causer des perturbations hormonales. Cependant, comme le rappelle Five Thirty Eight, même s’il est avéré que ce produit chimique est un perturbateur endocrinien, la peau n’absorbe qu’1% à 2% du produit contenu dans la crème solaire.

Le retinyl palmitate a quant à lui été soupçonné d’être cancérogène. Mais les études produites à ce sujet se contredisent, et il n’y a pas de lien de causalité avéré entre ce produit et le cancer de la peau.

Ce n’est pas la première controverse mettant en cause les crèmes solaires. En 2012, la professeure de pharmacie à l’université de Nantes Laurence Coiffard affirmait dans Libération que «25% à 30% des produits ont un indice de protection inférieur à celui affiché sur l’emballage».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte