Parents & enfantsScience & santéMonde

Aux Philippines, on est stagiaire chez McDo dès l'âge de 6 ans

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 12.08.2014 à 15 h 42

Repéré sur Weightymatters

Aux Philippines, si vous ne savez pas quoi faire de vos enfants pendant l’été, vous pouvez les envoyer passer une semaine chez McDonald’s.

Depuis 1991, la chaîne de fast-food propose une sorte de stage payant de cinq jours pour les enfants de 6 à 12 ans. Pour 9 euros –repas inclus– les petits ont l’immense privilège d’apprendre à travailler comme de vrais employés de McDo. Dans de vrais restaurants, avec de vrais Big Mac.

Le site Internet officiel, repéré par un médecin canadien spécialiste de l’obésité, explique tranquillement:

«Durant chaque atelier, les enfants seront formés à l’accueil des clients et aideront les employés à la caisse… Ils apprendront le goût de l’effort, la discipline et le travail en équipe.»

Pour compenser l’impression que la multinationale fait travailler des mineurs gratuitement, le stage comprend aussi des séances de dessin et de chant. Le reste du temps est consacré à d’enrichissantes leçons sur la création de sundae, l’empaquetage de cheeseburgers et les «valeurs» McDo.

Ces programmes sont un véritable rêve pour les équipes marketing de la compagnie. Après chaque stage, ils obtiennent des dizaines de photos d’enfants euphoriques qui fraternisent avec les employés, et donnent l’impression que McDonald’s est un paradis sur terre. C’est aussi une très bonne manière de fidéliser la clientèle dès le plus jeune âge.

Les Philippines sont un pays encore relativement épargné par l’obésité, avec environ 5% des adultes qui sont obèses contre 16% en France. Ceci dit, déjà un quart des adultes philippins sont en surpoids. Lorsque ce taux augmentera, ces stages pourraient devenir beaucoup plus controversés.

Le programme semble attirer des enfants des classes moyennes et supérieures. Dans un blog, une mère explique qu’elle aurait préféré que son fils fasse du sport ou de la musique, mais qu’elle a dû céder devant l’enthousiasme de son gamin pour l’univers de la malbouffe. Elle raconte ensuite l’expérience, sans ironie:

«C’était tellement mignon de voir les enfants accueillir les clients avec de grands sourires en disant “Bienvenue chez McDonald’s”. Après avoir donné les repas, ils criaient ensemble. “Merci d’être venus, revenez bientôt!”»

Ces charmants petits pourraient presque faire oublier que les salariés de McDonald’s aux Philippines gagnent environ un euro de l’heure. Une employée de Quezon City récemment interviewée par le Huffington Post expliquait aussi qu’elle travaillait souvent sept jours sur sept, sans aucun congé. Mais dans l’univers des vacances McDo, ces réalités n’existent pas.

Pour clore leur semaine chez McDonald’s, tous les enfants se réunissent lors de grandes cérémonies de «diplôme», avec des Ronald McDonald’s qui dansent de manière hystérique. Tous portent leur t-shirt et casquette McDo jaune et rouge. Et ils communient ensemble dans leur amour des frites et des Happy Meals.

Ces stages-vacances n’existent apparemment qu’aux Philippines.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte