Twitter conteste que 23 millions de ses utilisateurs sont des robots

<a href="https://www.flickr.com/photos/plutor/847695350/">Robot</a> / Logan Ingalls via Flick CC <a href="https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/">License By</a>

Robot / Logan Ingalls via Flick CC License By

Mise à jour du 13 août 2014 à 19h | Twitter apporte quelques rectifications. Le nombre de 23 millions cité dans l'article de Quartz (et dont nous vous faisions part dans cet article) concernerait en réalité le nombre d'utilisateurs actifs utilisant des applications tierces pour se connecter à Twitter (comme par exemple Tweetdeck), ces utilisateurs comptant pour 8,5% du total des utilisateurs actifs. 

Un porte-parole de Twitter a expliqué au magazine Time que ces applications servaient à recueillir du contenu mais pas nécessairement à tweeter, bien qu'il reste difficile de savoir si ces applis peuvent autoposter du contenu (certaines le peuvent, d'autres pas). Les 8,5% (23 millions) cités correspondent aux utilisateurs qui utilisent ces applis tierces pour agréger automatiquement du contenu de Twitter –et non en publier. 

Le service de presse de Twitter France nous écrit par email que 2,5% des utilisateurs actifs de Twitter ont choisi d’activer la fonction de publication automatique d'informations que permettent certaines applis tierces.

Quoi qu'il en soit, les «bots» Twitter ne sont pas comptabilisés dans les 271 millions d'utilisateurs actifs mensuels annoncés par l'entreprise. Comme le service de presse nous le précise encore, «il existe en effet des “comptes robots” sur Twitter. Ils correspondraient à environ 5% des comptes actifs mais ne sont pas pris en compte dans les 271 millions d'utilisateurs actifs mensuels».

Fin juillet, l’action de Twitter a bénéficié d’une hausse de 20% après l’annonce par l’entreprise de l’augmentation du nombre de ses utilisateurs: 271 millions d’utilisateurs actifs par mois, soit plus de 6% de hausse par rapport au précédent trimestre, avant tout grâce à un afflux d’utilisateurs en dehors des Etats-Unis.

Or comme le site Quartz l’a repéré, le rapport trimestriel de Twitter, publié sur le site de la Securities and Exchange Commission, le gendarme de la bourse américaine, comprend une note sur sa méthode de comptage des utilisateurs dans laquelle elle admet qu’«approximativement 8,5% de tous les utilisateurs actifs utilisent une application tierce qui peut avoir contacté automatiquement nos serveurs pour faire des mises à jour régulières sans la moindre action additionnelle d’utilisateur dicernable». En langage courant, cela revient à admettre que ces 8,5% sont sans doute des twitterbots, des robots…

Que tweetent ces fameux bots pour tuer le temps sur Twitter? Les utilisations peuvent être informatives, comme pour les alertes sismiques automatiques, ou plus anecdotiques, comme ce robot qui vous répond si vous invoquez trois fois le nom de «Beetlejuice», comme dans le film du même nom.

La question, explique Quartz, de savoir quelle proportion d'utilisateurs est réellement constituée d'humains actifs est centrale pour l’entreprise qui compte attirer de la publicité sur son site en faisant miroiter l’audience qu’elle agrège. Les utilisateurs robots sont insensibles à la pub, certes, mais d’un autre côté, les comptes automatiques, qu’ils soient sérieux ou humoristiques, font partie intégrante de l’attrait de Twitter et certains d'entre eux sont très suivis. 

L’un des plus célèbres de ces comptes absurdes étant le twitter de Big Ben, qui «sonne» un nombre de «BONG» correspondant à l'heure qu'il est depuis 2009… Un compte suivi malgré tout par 441.000 utilisateurs, ce qui prouve qu’à défaut de vendre de la pub à des robots, Twitter pourrait compter sur ses utilisateurs robots pour vendre de la pub à des humains...

A LIRE AUSSI