Culture

Robin Williams est mort: revivez ses débuts à l'écran [VIDÉO]

Temps de lecture : 2 min

Robin Williams pastiche le film «Du silence et des ombres» en 1977, dans «The Richard Pryor Show».

L’acteur américain Robin Williams est décédé, lundi 11 août, à l’âge de 63 ans. La police de Marin County (Californie) a expliqué dans un communiqué que son corps avait été retrouvé à son domicile de Tiburon, dans le sud-est de l'Etat, et que les premières indications laissaient indiquer un «suicide par asphyxie».

Parmi les dizaines de personnages qu'il avait interprétés, Robin Williams laissera notamment aux cinéphiles, grands et petits, le souvenir de ceux de Popeye dans l’adaptation du célèbre dessin animé par Robert Altman, de T.S. Garp dans celle du Monde selon Garp par George Roy Hill, de Peter Pan dans Hook, de Madame Doubtfire dans le film éponyme ou encore du professeur John Keating dans Le Cercle des poètes disparus.

Ce corps mutant avait aussi incarné un enfant qui vieillissait quatre fois plus vite que les autres dans Jack de Francis Ford Coppola ou un comédien flou (!) dans Harry dans tous ses états de Woody Allen.

Il avait été nommé quatre fois aux Oscars, trois fois en tant que meilleur acteur pour Good Morning, Vietnam, Le Cercle des poètes disparus et The Fisher King, et une fois en tant que meilleur second rôle pour Will Hunting de Gus Van Sant –encore un rôle de mentor, cette fois-ci du jeune Matt Damon, qui lui avait valu de décrocher la précieuse statuette.

L'aboutissement d'une carrière de près de quarante ans qui avait commencé en 1977 par une brève apparition dans la comédie Can I Do It Till I Need Glasses

... ainsi que, question de génération, par une série de rôles télévisés la même année dans The Richard Pryor Show, une émission de sketches. On y voyait par exemple celui qui était alors un comédien de 26 ans, fraîchement sorti de l'école de spectacle Juilliard, pasticher une des interprétations les plus emblématiques du cinéma américain: celle de Gregory Peck dans le rôle de l'avocat idéaliste Atticus Finch dans Du silence et des ombres, adaptation du roman Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur d'Harper Lee.

Slate.fr

Newsletters

Chanel et la danse

Chanel et la danse

La maison a noué à plusieurs reprises des liens avec la danse. Cette année, Chanel a été mécène pour le gala d’ouverture de la saison de l’Opéra de Paris et accompagne l’événement avec des podcasts. Conversations avec Aurélie Dupont, Diana Vishneva, Kate Moran et Ohad Naharin.

«The House That Jack Built», diabolique comédie

«The House That Jack Built», diabolique comédie

Le nouveau film de Lars von Trier est une fable horrifique qui, aux côtés d'un tueur en série aussi ingénieux que cinglé, interroge la place de la violence dans la vie et dans les arts.

«Ce qui m'a frappée, c'est la grandeur des lieux destinés à loger des préfets seuls»

«Ce qui m'a frappée, c'est la grandeur des lieux destinés à loger des préfets seuls»

«Le territoire de la Drac Basse-Normandie est à l'origine de la commande, raconte la photographe Céline Clanet. Le but de la mission était de réaliser une série photographique sur les logements de fonction des trois préfets de Basse...

Newsletters