HistoireMondeScience & santé

Le bombardier de l'armée de l'air nazie qui devait atteindre n'importe quelle ville du monde en une heure

Repéré par Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 11.08.2014 à 17 h 39

Repéré sur VIntage Space Blog

Le site Pop Science a publié une vidéo d’Amy Shira Teitel, qui anime le blog Vintage Space et décrit le projet peu connu d’un ingénieur autrichien, Eugen Sänder, développé pour le compte des nazis dans les années 1930: un bombardier qui devait pouvoir atteindre n’importe quelle ville du monde en une heure, larguer sa bombe dessus puis rejoindre sa base. 

Dénommé Silbervogel, l’Oiseau d’argent, le projet de Sänger reposait sur la propulsion depuis un rail qui devait l’envoyer sur une trajectoire en arc. Grâce à son fond plat, il devait ensuite planer sans carburant et rebondir sur l’atmosphère jusqu’à sa destination.

Sänger, qui pensait initialement à un avion qui transporterait des passagers, a vite compris qu’il aurait besoin de financements militaires pour poursuivre ses recherches et il fut recruté par Herman Göring dans un centre de recherches de la Luftwaffe, trois ans avant le début de la guerre.

Mais face aux mauvais résultats du projet mené par Sänger concernant le système de propulsion liquide de l'engin, Göring décida d’arrêter les frais en 1942.

L’idée fut néanmoins à l’origine du programme de l’US Air Force Dyna-Soar développé entre 1957 et 1963 avant d’être à son tour abandonné.

Le projet inspira également Staline, mais malgré les tentatives de ce dernier de mettre la main sur Sänger, l’ingénieur se réfugia en France avec sa femme, puis en Egypte avant de revenir en Allemagne. Il mourut en 1964 d’une crise cardiaque.

NASA Color Dyna Soar - Via Wikimedia Commons

Selon Pop Sci, l’échec de Sänger tenait aussi à la rivalité qui l’opposait à un autre ingénieur, Wernher von Braun, qui aura beaucoup plus de succès puisqu’il sera à l’origine des fusées à carburant liquide V2, les premiers missibles balistiques. Les V2 ont été utilisés par l’Allemagne nazie à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Tiré le 8 septembre 1944, le premier lancement réussi a atteint Maisons-Alfort en banlieue parisienne, où il a fait 6 morts et 36 blessés. Elles ont été massivement utilisées pour bombarder Londres. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte