Monde

18 mois de résidence surveillée pour Suu Kyi

Slate.fr, mis à jour le 11.08.2009 à 9 h 20

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi, qui était jugée pour avoir violé les règles de son assignation à résidence, a été condamnée à 18 mois de résidence surveillée supplémentaire. Elle risquait trois à cinq ans de prison.

La lauréate du prix Nobel de la paix 1991 était accusée d'avoir hébergé un mormon américain, John Yettaw, qui a écopé lui de sept ans d'emprisonnement, dont quatre de travaux forcés.

«Aung San Suu Kyi, 64 ans, a été privée de liberté au total pendant plus de 14 des 20 dernières années, écrit le Figaro. [...]Le régime militaire entend organiser des élections controversées en 2010 et considère l'opposante comme une menace.»

[Lire l'article complet sur lefigaro.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte