Partager cet article

Des clubs du monde entier vont utiliser les données de Football Manager pour recruter des joueurs

Le joueur du club mexicain Cruz Azul Christian Gimenez fête son but avec des coéquipiers lors d'un match contre Liga Deportiva Alajuelense à Mexico le 5 août 2014, REUTERS/Edgard Garrido

Le joueur du club mexicain Cruz Azul Christian Gimenez fête son but avec des coéquipiers lors d'un match contre Liga Deportiva Alajuelense à Mexico le 5 août 2014, REUTERS/Edgard Garrido

La frontière entre le mythique jeu vidéo Football Manager, qui vous permet d'entraîner votre équipe préférée dans un univers ultra-réaliste comportant des millions de données sur les clubs et footballeurs du monde entier, et la réalité vient de se réduire de manière spectaculaire.  

L'entreprise spécialisée dans les statistiques et l'analyse de la performance dans le foot Prozone va en effet incorporer l'impressionnante base de données qui a fait le succès du jeu à son outil de recrutement, utilisé par plusieurs clubs professionnels de premier plan dans le monde pour dénicher les recrues potentielles et analyser leurs performances en vue de les acheter.  Prozone et Sports Interactive, l'entreprise qui développe Football Manager, ont annoncé leur partenariat ce lundi 11 août.

La base de données du jeu, mise à jour chaque année par 1.300 «superviseurs», contient 250 informations sur le parcours, la position, les qualités ou encore le contrat de plus de 550.000 joueurs et entraîneurs dans le monde entier, rapporte le site du Daily Mirror, et sera intégrée à l'outil de recrutement déjà très poussé de Prozone, qui contient des logiciels d'analyse vidéo et de performance des joueurs.

Thomas Schmider, le PDG de Prozone, précise dans un communiqué que son outil «a été conçu pour venir compléter l'intuition des recruteurs et des entraîneurs» et permet aux clubs d'en «personnaliser les fonctionnalités pour qu'il réponde aux besoins de recrutement particuliers de chacun».

Dans le même texte, le directeur des studios Sports Interactive, Miles Jacobson, déclare:

«Depuis des années, on entend des histoires sur des entraîneurs et des recruteurs qui se servent de nos données dans leur processus de recrutement. Désormais, c'est officiel... De vrais entraîneurs à travers le monde vont trouver et comparer des joueurs en utilisant des données et un système de recherche que les joueurs de Football Manager connaissent très bien.»

Dès 2008, le club anglais d'Everton avait signé un accord pour utiliser les données du jeu dans son département de recrutement. En 2012, le jeu avait fait une incursion remarquée dans le milieu du football réel quand le FC Bakou, club de première division du championnat d’Azerbaïdjan, avait embauché au poste de directeur sportif Vugar Huseynzade, un étudiant de 21 ans dont la seule expérience était «10 ans de Football Manager». Il s'agissait en fait en grande partie d'une belle opération de communication: Huseynzade était certes un joueur invétéré, mais il était également diplômé en management des affaires et surtout proche de l'homme d'affaires Hafiz Mammadov, propriétaire du club (et également propriétaire du RC Lens en France), ce qui a sans doute plus joué en sa faveur que ses très nombreuses heures de jeu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte