Culture

Abbey Road, 40 ans après

Temps de lecture : 2 min

Le 8 août 1969, le photographe écossais Iain Macmillan immortalise les Beatles traversant un passage piéton d’Abbey Road. Ce moment mémorable a été célébré ce week-end, dans le quartier chic de Saint John’s Wood, à Londres. Des centaines de fans du groupe, venus de tous horizons, se sont retrouvés samedi, à 11 h 35 précises.

Le 8 août 1969, John Lennon, Ringo Starr, Paul McCartney et George Harrison organisent une séance photo qui donnera la pochette de leur avant-dernier 33 tours, Abbey Road. La mise en scène, improvisée, est simple, mais elle restera dans l'imagerie populaire — au point de susciter nombre de parodies. Cette photo et ses interprétations alimentèrent abondamment la théorie de la mort présumée de Paul McCartney.

Tony Bramwell, l’ancien manageur des Beatles, était présent, samedi, pour fêter l’événement: «Outre Paul et Ringo, je suis la seule personne en vie qui était présente ici ce jour-là. C’est fantastique de voir que tout cela continue», a-t-il confié.

[Lire l'article complet sur France Soir]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Vingt nouvelles séries qu'on a hâte de découvrir en 2021

Vingt nouvelles séries qu'on a hâte de découvrir en 2021

Cette année, le binge-watching sera notre seul salut.

Celui où Anaïs doit répondre à la question jamais tranchée: Ross et Rachel étaient-ils «on a break»?

Celui où Anaïs doit répondre à la question jamais tranchée: Ross et Rachel étaient-ils «on a break»?

Dans ce septième épisode d'AMIES, Anaïs regarde la deuxième moitié de la saison 3 de Friends. Celle qui a lancé des milliards de débats pour savoir si, oui ou non, Ross et Rachel étaient «on a break». Anaïs et Marie reviennent aussi sur les...

«My Americans», un regard sur la communauté chinoise américaine

«My Americans», un regard sur la communauté chinoise américaine

Depuis 2012, An Rong Xu documente la vie des communautés chinoises aux États-Unis. «J'avais besoin de remettre en question ma place et mon identité dans le paysage ethnique américain, raconte le photographe. J'ai commencé à travailler sur “My...

Newsletters