Allemagne / Culture

Angela Merkel porte la même tunique depuis 18 ans

Temps de lecture : 2 min

Une constance qui n'est pas surprenante venant de la chancelière allemande.

Capture d'écran du Bild.
Capture d'écran du Bild.

«Notre chancelière reste fidèle à elle-même!» pouvait-on lire cette semaine en une du journal allemand Bild. Pourquoi tant d’enthousiasme? Le tabloïd venait de découvrir que depuis dix-huit ans, Angela Merkel (qui a fêté ses 60 ans le 17 juillet) porte la même tunique en soie pour les grandes occasions.

Les trois photos en première page du quotidien –prises en 1996, 2002 et 2014– prouvent en effet qu'Angela Merkel ressort cette tenue bigarrée dès qu’elle va au festival de musique de Salzbourg.

«C’est pour cela que les Allemands l’adorent», a tweeté une correspondante de l’AFP à Berlin.

«Comme la chancelière achète elle-même ses propres vêtements (à la différence de toutes ces célébrités qui empruntent des tenues de couturier pour les événements importants), elle porte souvent les mêmes habits plusieurs fois», précise l’article de Bild.

Ce genre de frugalité terre-à-terre la rend sympathique auprès de l’opinion publique. Une personnalité politique fidèle à ses vieux habits est plus rassurante que quelqu’un qui a 30 paires de chaussures faites sur mesure (et un cireur attitré).

Bild a recensé les autres tenues recyclées par Angela Merkel. Quand elle va au festival de Bayreuth écouter du Wagner, elle a tendance à mettre une robe bleue satinée (2008 et 2012), ou une veste bleue satinée (2013 et 2014).

Capture d'écran de la recherche «Merkel Bayreuth» sur le site de Reuters

En bref, Angela Merkel n’a pas des dizaines de robes de gala, et elle s’en fiche un peu.

Et même si sa tunique colorée est très datée, c’est aussi ce qui fait son charme. Etant donnée la nature cyclique de la mode, ressortir ce pseudo kimono turquoise et fuchsia après dix-huit ans était probablement une idée de génie: en 2014, le style «ringard» années 1980 est tout à fait branché.

Slate.fr

Newsletters

Sylvin Rubinstein, le danseur de flamenco qui se déguisait en femme pour tuer des nazis

Sylvin Rubinstein, le danseur de flamenco qui se déguisait en femme pour tuer des nazis

Après avoir perdu sa sœur jumelle dans le camp d'extermination de Treblinka, il n'eut de cesse de se venger. Il participa à diverses actions de sabotage, fomenta des attentats et commit plusieurs assassinats.

Le sidérant fan-club d'Hitler

Le sidérant fan-club d'Hitler

Le dictateur nazi faisait l'objet d'un véritable culte de la personnalité de son vivant. Un historien allemand a retrouvé des dizaines de milliers de lettres envoyées par ses concitoyens: déclarations d'admiration, poèmes à sa gloire, cadeaux à gogo... et courrier du coeur.

Clap de fin pour Martin Schulz

Clap de fin pour Martin Schulz

Martin Schulz a démissionné mardi soir de la présidence du SPD. Ses adversaires comme les membres de son parti l'ont fermement poussé vers la sortie.

Newsletters