Économie

Internet, enjeu de développement pour l'Afrique

Temps de lecture : 2 min

L'ouverture d'un câble à fibre optique fournissant un accès à Internet à des millions de personnes dans le Sud et l'Est de l'Afrique reflète un ambitieux plan d'extension de l'accès au Web sur le continent noir pour y favoriser le développement de l'économie et de l'industrie.

Fabriqué par Seacom, un consortium composé à 75% d'investisseurs étrangers, le câble est le premier d'une série de 10 nouvelles connexions sous-marines pour l'Afrique de l'Est qui seront finalisés avant la mi-2010. L'expansion du réseau, qui coûtera un total de 2,4 milliards de dollars (environ 1,7 milliards d'euros), va aider à connecter l'Afrique à l'Europe, à l'Asie et à certaines parties du Moyen-Orient à une vitesse plus élevée et pour un moindre coût.

«Jusqu'ici, l'Afrique avait seulement un câble à fibre optique sous-marin: le moins efficace SAT-3 en Afrique occidentale, explique le New York Times. Ceux qui n'avaient pas accès à ce câble étaient obligés d'utiliser une connexion par satellite chère et lente.»

[Lire l'article complet sur nytimes.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Image de une: SEACOM Broadband Internet Undersea Cable, howdous, Flickr, CC)

Newsletters

Bercy

Bercy

Il n'est pas du tout certain que l'on puisse se passer un jour du nucléaire

Il n'est pas du tout certain que l'on puisse se passer un jour du nucléaire

En se prononçant pour la construction de nouveaux réacteurs, Macron remet le sujet à l'ordre du jour. À droite, c'est clairement oui, à gauche, c'est plutôt non, avec plus ou moins de clarté.

J'ai découvert une entreprise qui ne cherche pas à grossir à tout prix, et ça m'a fascinée

J'ai découvert une entreprise qui ne cherche pas à grossir à tout prix, et ça m'a fascinée

Une marque a besoin de trouver un équilibre économique, pas forcément de devenir leader d'un marché.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio