Monde

Pourquoi les jeunes Américains sont-ils plus pro-Palestiniens que leurs aînés?

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 05.08.2014 à 11 h 00

Repéré sur The New York Times

Le quartier de Shejala (Gaza) sous le feu israélien le 20 juillet 2014. REUTERS

Le quartier de Shejala (Gaza) sous le feu israélien le 20 juillet 2014. REUTERS

Lorsque qu’on demande aux Américains qui d’Israël ou du Hamas est le plus responsable du cycle de violence actuelle, un sondage récent montre que 40% accuse plutôt le Hamas et 19% Israël. Les seuls à voir les choses différemment sont les jeunes de 18 ans à 29 ans.

Pour 29% des jeunes Américains interrogés par l’institut de sondage Pew, c’est Israël qui est considéré comme le principal responsable de la violence, contre 21% qui pensent que c’est plutôt la faute du Hamas. Par comparaison, les Américains âgés de plus de 65 ans, sont 53% à accuser le Hamas et 15% à accuser Israël.

Une bonne moitié des jeunes sondés ont préféré dire que les deux parties étaient également responsables (15%), ou qu’ils ne savaient pas (35%).

Pourquoi une telle différence de point de vue? L’éditorialiste du New York Times Roger Cohen pense que cela pourrait être lié à l’utilisation des réseaux sociaux. Les images de dévastation de Gaza partagées sur Twitter et Facebook rendent peut-être les jeunes plus sensibles au sort des victimes palestiniennes.

Un humoriste comme Jon Stewart, beaucoup regardé par les jeunes, fait des efforts pour équilibrer son discours sur le sujet. Dans un sketch récent sur l’impossibilité de parler d’Israël sans provoquer des hurlements de tous côtés, il expliquait que «remettre en question l’efficacité et l’humanité de certaines politiques israéliennes ne signifie pas qu’on est pro-Hamas».

D’autres experts évoquent l’impact de la religion: les jeunes ont moins tendance à être affiliés à une église que les Américains plus âgés. Or de nombreux protestants blancs font partie d’églises évangéliques pro-israéliennes.

Cette attitude plus critique d’Israël parmi les jeunes Américains est relativement récente.

En 2006 lorsqu’Israël combattait le Hezbollah au Liban, les 18-29 ans accusaient majoritairement le Hezbollah, et lors du conflit de 2009 à Gaza, ils accusaient plutôt le Hamas qu’Israël.

Il semblerait donc que ce conflit particulier soit en train de rendre les jeunes Américains moins pro-israéliens que la moyenne du pays.

Mais il n’est pas sûr que cette tendance se confirme dans les décennies à venir, d’autant plus que seuls 23% des jeunes affirment suivre de près les informations sur Gaza….

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte