Culture / Histoire

Tous les morts dans l'Iliade d'Homère en une infographie

Temps de lecture : 2 min

Scène du film «Troie»: le combat entre Achille (Brad Pitt) et Hector (Eric Bana)

Greek Myth Comix est un site fondé par un enseignant qui voulait initier ses élèves aux concepts de la mythologie grecque. Il a donc adapté L’Iliade et L’Odyssée d’Homère en bande dessinée, et vient de publier une infographie qui recense toutes les morts au combat relatées dans L'Iliade, qui raconte le siège de Troie par les Achéens, coalition des rois grecs.

201 Troyens sont tués pendant la guerre contre 54 Grecs, mais il ne s’agit que des héros, les combattants tués qui sont nommés parce qu’ils ont une certaine importance dans le récit (et pas des figurants ou simples soldats qui meurent à la pelle lors de ce conflit).

De tous les héros de L'Iliade, Diomède (Achéen) est celui qui tue le plus d’ennemis, suivi de peu dans le camp adverse par le Troyen Hector (Achille mettra fin à la guerre en finissant par tuer ce dernier).

La lance est l’arme de prédilection de la guerre de Troie (100 morts), loin devant les épées et les flèches (sans oublier les pierres).

Source: Greek Myth Comix, Deaths in the Iliad: a Classics Infographic

Cette infographie a été réalisée grâce au travail d’un autre professeur, Ian Johnston, enseignant à Vancouver, qui a dressé la liste exhaustive des tués, des tueurs et des armes utilisées dans L'Iliade.

Newsletters

États-Unis: le futur des films étrangers passera-t-il par le doublage ou les sous-titres?

États-Unis: le futur des films étrangers passera-t-il par le doublage ou les sous-titres?

Les nord-américains sont allergiques aux longs-métrages en langue étrangère. Le triomphe de «Parasite» peut-il faire évoluer les mentalités?

«Le Cas Richard Jewell» de Clint Eastwood, exercice de démagogie calibrée

«Le Cas Richard Jewell» de Clint Eastwood, exercice de démagogie calibrée

Le réalisateur s'inspire d'un événement advenu il y a près de vingt-cinq ans pour fabriquer une mécanique dramatique en mineur, au message politique lui aussi très actuel.

La «Trilogie du samedi» a créé des modèles féminins pour toute une génération

La «Trilogie du samedi» a créé des modèles féminins pour toute une génération

Toutes les nouvelles héroïnes badass doivent quelque chose à Buffy, aux sœurs Halliwell, à Max Guevara ou à Sydney Bristow.

Newsletters