Culture

Tous les «motherfucker» de Samuel L. Jackson au cinéma en une vidéo

Temps de lecture : 2 min

Motherfucker, évidemment.

Capture d'écran du supercut du Huffington Post

Il est désormais connu que l'insulte préférée de Samuel L. Jackson est «motherfucker». D'ailleurs c'est même son mot préféré tout court, et il l'a notoirement écrit de plus de 150 manières différentes dans ses tweets.

Mais l'obsession de Jackson pour «motherfucker» va bien au-delà d'une simple tendresse pour le juron: l'an dernier, il a révélé que répéter ce mot l'aide en fait à surmonter un bégaiement qu'il a depuis l'enfance. Le mot est depuis devenu synonyme de ses personnages - dont les plus mémorables sont ceux de Pulp Fiction («I’m a mushroom-cloud-laying motherfucker, motherfucker!») et Des Serpents dans l'avion (a-t-on vraiment besoin de le citer?).

Comme preuve, le Huffington Post a réalisé un supercut de toutes les fois où Samuel L. Jackson dit «motherfucker» dans ses films, en ordre chronologique et en remontant à son premier «motherfucker» à l'écran (dans School Daze en 1988). Jusqu'à présent, on arrive à un total de 171 «motherfuckers»—le plus grand nombre se trouvant, sans surprise, dans Jackie Brown (37), Pulp Fiction (26), et Soul Men (24).

Newsletters

Andalousie: un ancien bar pourrait être une synagogue perdue

Andalousie: un ancien bar pourrait être une synagogue perdue

Ce bâtiment abandonné daté du XIVe siècle pourrait faire partie de l’héritage de la communauté juive.

«Dickinson», l'une des meilleures créations comiques de ces dernières années

«Dickinson», l'une des meilleures créations comiques de ces dernières années

En s'attaquant à la vie de la poétesse, la série créée par Alena Smith relève un défi de taille.

20 églises magnifiques à Paris, dont certaines (trop) peu connues

20 églises magnifiques à Paris, dont certaines (trop) peu connues

Au-delà du Paris de Saint-Louis et de Victor Hugo, les églises préférées des visiteurs de la capitale réservent quelques très belles surprises. À l'heure du Covid, c'est le moment ou jamais de partir à leur découverte.

Newsletters