Parents & enfants

Regardez ces enfants combattre les monstres de leurs cauchemars

Temps de lecture : 2 min

La photographe française Laure Fauvel met en scène des filles et des garçons luttant contre les démons.

© Laure Fauvel
© Laure Fauvel

Une série de clichés réalisée par le photographe américain Arthur Tress et récemment rendue publique par le Getty Museum de Los Angeles avait déjà révélé la photogénie dérangeante des cauchemars d'enfant. Pendant les années 1960, il avait demandé à de jeunes enfants de décrire leurs pires cauchemars et les avaient transposés en images.

La photographe française Laure Fauvel, elle, a une approche tout à fait différente des songes d'enfants. Dans sa série de photo baptisée «Terreurs», elle a choisi de faire de ces enfants les principaux acteurs de ces rêves et non les victimes. A l'aide d'épée, de baguette magique ou de pistolets, des fillettes et des garçons de 8 ans et 9 ans combattent les monstres fantasmagoriques qui peuplent leurs nuits.

«Je voulais que ces enfants ne soient pas les victimes de leurs rêves mais qu'ils combattent ces monstres sortis de leur imagination», a expliqué la jeune femme basée à Vancouver.

Voici ses photos que nous reproduisons avec l'autorisation de la photographe que vous pouvez contacter ici.

Newsletters

Ces enfants victimes d'un «déni de protection» durant le confinement

Ces enfants victimes d'un «déni de protection» durant le confinement

Le secteur de la protection de l'enfance, déjà sinistré et sous tension, a payé cher le prix de la pandémie dans une indifférence quasi générale.

Avec le réchauffement climatique, les grossesses pourraient devenir plus à risque

Avec le réchauffement climatique, les grossesses pourraient devenir plus à risque

Des scientifiques s'inquiètent de l'impact des prochaines vagues de chaleur sur les futures grossesses.

Le Covid-19 fait-il des enfants d'aujourd'hui de futurs adultes angoissés?

Le Covid-19 fait-il des enfants d'aujourd'hui de futurs adultes angoissés?

Les enfants ont désormais l'obligation de porter un masque en classe dès 6 ans. Une nouvelle mesure qui, comme les autres, pourrait avoir des répercussions sur leur développement et leur apprentissage.

Newsletters