Monde

La Norvège, qui craint un attentat terroriste «d’ici quelques jours», ferme l'espace aérien au dessus de Bergen

Temps de lecture : 2 min

Bergen. Google Street View

L’espace aérien au-dessus de Bergen (Norvège) a été fermé samedi 26 juillet en raison de menaces terroristes, une crainte déjà rendue publique par les autorités norvégiennes dans la semaine.

Selon un communiqué des autorités norvégiennes datant du 24 juillet, les services de sécurité ont reçu récemment «des informations selon lesquelles des individus affiliés à un groupe islamiste extrémiste en Syrie auraient l’intention de mener une action terroriste contre la Norvège», ajoutant que l’attaque pourrait se produire «rapidement –probablement dans quelques jours».

En l’absence d’informations plus détaillées sur la date et le lieu d’un possible attentat, les autorités auraient pris leurs précautions alors qu’une régate de bateaux historiques a lieu ce week-end à Bergen.

La police et les renseignements norvégiens n'excluent pas que les terroristes impliqués dans ce projet soient déjà sur le territoire norvégien: environ 50 personnes selon la police norvégienne sont partis se battre en Syrie en tant que combattants étrangers et la moitié sont revenus en Norvège.

Ayman al-Zaouahiri, successeur de Ben Laden, a déjà menacé la Norvège, dont les forces spéciales étaient déployées en Afghanistan. En 2010, trois hommes soupçonnés de préparer un attentat contre le journal danois qui avait publié les caricatures de Mahomet avaient été arrêtés à Oslo, et trois Norvégiens ont par ailleurs été arrêtés en mai 2014. L’un des auteurs de l’attaque sur un centre commercial de Nairobi en 2013 était un citoyen norvégien.

Slate.fr

Newsletters

C'est Erasmus qui m'a donné envie de voter aux élections européennes

C'est Erasmus qui m'a donné envie de voter aux élections européennes

Le documentaire «Les enfants d'Erasmus» disponible sur le site d'Arte m'a convaincue de voter, ne serait-ce que pour élargir ce programme d'études aux populations moins aisées.

Ces élèves indiens payent leurs frais de scolarité en déchets plastiques

Ces élèves indiens payent leurs frais de scolarité en déchets plastiques

Au Nord de l'Inde, une école a remplacé les frais de scolarité par du plastique qui est recyclé sur place.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Démission de Theresa May, manifestations en Indonésie contre la victoire du président Joko Widodo et durcissement de la légalisation sur l'avortement aux États-Unis... La semaine du 18 mai en images.

Newsletters