Tech & internet

L'extraordinaire histoire du correcteur automatique

Temps de lecture : 2 min

Des claviers d'ordinateur cassés | REUTERS/Kacper Pempel.
Des claviers d'ordinateur cassés | REUTERS/Kacper Pempel.

Le magazine américain Wired est parti à la rencontre du père du correcteur automatique, Dean Hachamovitch. Aujourd'hui vice-président de Microsoft, il a commencé sa carrière à la Word Team, l'équipe chargée du logiciel de traitement de texte du même nom, au début des années 90.

La première pierre de son projet a consisté à corriger automatiquement une des erreurs les plus fréquentes sur un clavier anglais, écrire teh à la place de the. Une fois cette première étape franchie, il s'est lancé dans la construction d'une base de données des erreurs orthographiques.

Aidé d'un stagiaire de Harvard, il a dû répondre au problème de la double capitale (CEci pour Ceci) et ses exceptions (n'est-ce pas le CD?), à la question des vulgarités (les corriger ou non?) et aux critiques sur les corrections hasardeuses (Goldman Sachs devenant Goddamn Sachs par exemple, «goddamn» signifiant «nom de Dieu»).

Aujourd'hui, la question de la correction automatique est encore au cœur des préoccupations des grandes entreprises du web et des fabricants de smartphones. Et comme l'atteste le site Damn You Auto Correct!, il reste encore un peu de travail...

Slate.fr

Newsletters

Les faux comptes Facebook explosent après la fusillade de Santa Fe

Les faux comptes Facebook explosent après la fusillade de Santa Fe

Les premiers sont apparus à peine vingt minutes après l'annonce de l'attaque.

Aux États-Unis, Fortnite devient un vrai problème pour les joueurs de baseball

Aux États-Unis, Fortnite devient un vrai problème pour les joueurs de baseball

Les heures passées sur le jeu vidéo pourraient avoir une influence négative sur les performances des sportifs.

En 2018, on reconnaît un hit aux mèmes qu'il génère

En 2018, on reconnaît un hit aux mèmes qu'il génère

En 2018, les tubes ne se créent plus seulement avec des instruments, des lyrics et des micros. La partition la plus importante est maintenant celle qui se joue sur les réseaux sociaux.

Newsletters