Monde

Une infographie avec le nom des enfants Palestiniens tués depuis le début de l'opération israélienne

Repéré par Grégoire Fleurot, mis à jour le 23.07.2014 à 12 h 20

Repéré sur The Telegraph

Capture d'écran de The Telegraph

Capture d'écran de The Telegraph

Deux semaines après le début des frappes aériennes israéliennes contre le Hamas dans la bande de Gaza (et une semaine après le début de l'offensive au sol), l'ONU estime qu'environ un tiers des victimes civiles palestiniennes du conflit sont des enfants de moins de 18 ans. Mardi 22 juillet, les secours de Gaza ont estimé à 609 le nombre de victimes depuis le début de l'opération. Côté israélien, 27 soldats ont trouvé la mort et deux civils ont été tués par des tirs de roquettes.

Le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a appelé à un cessez-le-feu, déclarant que «trop de Palestiniens et d'Israéliens enterrent leurs enfants».

Israël affirme de son côté que le Hamas porte la responsabilité des victimes civiles parce qu'il stocke ses armes dans des zones habitées et que certaines de ses propres roquettes tombent sur le territoire de Gaza. Le Premier ministre israélien a récemment déclaré à la chaîne américaine ABC qu'il «regrettait toute mort de civil» mais que celles-ci «étaient à mettre sur le dos du Hamas»:

«S'en prendre à des civils et se cacher derrière des civils, c'est un double crime de guerre»

Le site du quotidien anglais The Telegraph a réalisé une infographie frappante qui met des noms sur 132 enfants palestiniens victimes du conflit dont on ne parle presque qu'au travers des chiffres, en se basant sur les données récoltées par le Al Mezan Centre for Human Rights.

Pour chaque enfant victime recensée, le journal donne son âge, la date du décès et surtout son nom de famille. Les enfants de la même famille sont regroupés. La famille Abu Jame a perdu 18 enfants le 20 juillet.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte