Économie

Les bénéfices très incertains du travail dominical

Temps de lecture : 2 min

Après la validation (à une disposition près) par le Conseil constitutionnel, la loi sur le travail du dimanche entrera en vigueur dans les semaines à venir, après un très long débat public. Mais l'efficacité de la loi reste très incertaine, comme le montre Le Monde.

«Une bonne nouvelle pour l'économie» en ces temps de crise, estime le ministère du Travail. Pourtant, le Credoc avait publié une étude fin 2008, montrant que 81 % des consommateurs prévoyant d'acheter le dimanche pensent que cela ne les conduirait pas à augmenter leurs dépenses.

Les professionnels de la grande distribution sont sceptiques sur cette loi, estimant que le consommateur étalera ses achats, sans dépenser plus au final. «Le surcroît de chiffre d'affaires ne compenserait pas le surcoût salarial et les charges», explique Michel-Edouard Leclerc, patron des magasins éponymes. Selon lui, une généralisation de l'ouverture le dimanche pourrait même conduire à une hausse des prix.

[Lire l'article complet sur le site du Monde]

(photo de Une: Galeries Lafayette à Paris, Reuters)

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

En Lozère, les générations d'agriculteurs se passent le témoin

En Lozère, les générations d'agriculteurs se passent le témoin

Les États-Unis risquent d'entrer en récession, leur histoire économique le prouve

Les États-Unis risquent d'entrer en récession, leur histoire économique le prouve

La Fed va augmenter les taux d'intérêt dans l'espoir d'obtenir un atterrissage en douceur. Mais les indicateurs de surchauffe suggèrent une très forte probabilité de récession au cours des deux prochaines années.

Que faire face à une baisse du pouvoir d'achat qui semble inéluctable?

Que faire face à une baisse du pouvoir d'achat qui semble inéluctable?

En 2021, la résurgence de l'inflation, induite par une forte hausse des prix de l'énergie, a réduit le pouvoir d'achat moyen d'environ 0,5% à 0,8%. Et avec la guerre en Ukraine, la situation ne va probablement pas s'améliorer...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio