Culture / Monde

Le bouleversant montage vidéo de Spike Lee sur la mort du new-yorkais Eric Garner

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran du film «Do The Right Thing» de Spike Lee
Capture d'écran du film «Do The Right Thing» de Spike Lee

Eric Garner, un noir américain âgé de 43 ans, est mort, jeudi 17 juillet, à New York d'une crise cardiaque peu après avoir été étranglé par un policier. Son tort? Alors qu'il sortait dîner avec son ami Ramsey Orta, ce père de six enfants a séparé une bagarre dans la rue.

Quand les policiers sont arrivés sur place, ils ont voulu l'arrêter pour vente illégale de cigarettes. Garner, asthmatique et qui n'était pas armé, s'est disputé avec les agents en leur demandant de le laisser tranquille. L'un d'entre eux, Daniel Pantaleo, a alors effectué une technique d'étranglement interdite par la police de New York, pendant que ses collègues l'aidaient à maintenir l'imposant Garner (1m93, 180 kg) au sol.

La scène a été immortalisée par Ramsey Orta, qui qualifie Garner de «père du quartier», sur une vidéo très violente sur laquelle on peut l'entendre supplier «Je ne peux plus respirer» à plusieurs reprises. Les images ont relancé l'éternel débat sur la violence policière aux Etats-Unis.

Pour les cinéphiles, elle rappelle une scène du film Do The Right Thing, l'un des premiers du réalisateur new-yorkais Spike Lee. Le chef d'œuvre, dont on fête les 25 ans depuis quelques jours, traite des tensions raciales aux Etats-Unis à travers une journée dans la vie d'un quartier difficile de Brooklyn, qui se termine par la mort d'un imposant noir aimé de tous dans le quartier, étranglé par la police à la suite d'une émeute.

Spike Lee, réalisateur engagé qui se bat depuis toujours contre le racisme aux Etats-Unis, a lui aussi pensé à son film en voyant la vidéo de l'étranglement d'Eric Garner et a partagé sur Twitter un montage réalisé par ses soins mélangeant des images de la récente arrestation tragique avec celles de la scène où son personnage, Radio Raheem, est tué par un policier l'étranglant (la vidéo n'est pas embeddable mais vous pouvez la voir sur le compte YouTube de Spike Lee).

La mort de Radio Raheem dans Do The Right Thing est elle-même inspirée de la mort dans la vraie vie de Michael Stewart en 1983. Raheem est tué avec la même technique d'étranglement que la police a utilisée contre Stewart. Dans le film, on peut entendre une voix dans la foule qui entoure le corps inerte de Radio Raheem:

«Ils l'ont encore fait. Exactement comme Michael Stewart.»

Newsletters

Le meurtre de Jam Master Jay pourrait bien en cacher un autre

Le meurtre de Jam Master Jay pourrait bien en cacher un autre

En 2002, l'assassinat du DJ du groupe de hip-hop Run-DMC fut le point de départ d'une sinueuse affaire. Celle-ci semble aujourd'hui toucher à sa fin, et son issue pourrait coïncider avec l'élucidation d'un autre mystère plus ancien encore.

La faim, autant un moteur qu'une arme

La faim, autant un moteur qu'une arme

Crever la dalle, mourir d'inanition, avoir l'estomac dans les talons, claquer du bec: la sensation de faim, universelle et à la source de tant de passions humaines, est en passe de devenir une arme géopolitique entre les mains de la Russie.

Pourquoi «1984» d'Orwell cartonne dans les librairies russes

Pourquoi «1984» d'Orwell cartonne dans les librairies russes

Depuis le début de la guerre contre l'Ukraine, le roman est devenu en Russie un phénomène littéraire et un enjeu politique.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio