Monde

Iran: Clotilde Reiss demande «pardon»

Temps de lecture : 2 min

Clotilde Reiss, universitaire française de 23 ans, a comparu samedi 8 août devant un tribunal de Téhéran et a avoué avoir participé aux manifestations de juin dernier pour protester contre la réélection de Mahmoud Ahmadinejad.

Selon l'agence de presse iranienne Irna, la Française a admis avoir rédigé un rapport pour un institut de l'ambassade de France: «J'ai écrit un rapport d'une page et je l'ai remis au patron de l'Institut français de recherche en Iran qui dépend du service culturel de l'ambassade de France», a-t-elle déclaré au juge.

Clotilde Reiss a expliqué qu'elle avait participé aux manifestations «pour des motifs personnels». Elle a demandé «pardon» au tribunal. Son avocat a demandé une grâce, la Française risque jusqu'à 5 ans de prison.

[Lire l'article complet sur Rue89]

(photo: manifestants à Téhéran, Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Docteur américain échange opioïdes contre argent ou rapport sexuel

Docteur américain échange opioïdes contre argent ou rapport sexuel

Aux États-Unis, plus de soixante professionnel·les de la santé ont été arrêté·es pour prescription illégale d'antidouleurs.

Le rapport Mueller confirme que la porte-parole de Trump est une menteuse

Le rapport Mueller confirme que la porte-parole de Trump est une menteuse

Sarah Sanders a avoué avoir inventé de fausses informations sur le limogeage de l'ancien directeur du FBI, James Comey.

Andrew Yang, le candidat geek qui veut convertir les États-Unis au revenu universel

Andrew Yang, le candidat geek qui veut convertir les États-Unis au revenu universel

Il n’est pas le plus connu des Démocrates qui briguent la présidence, mais le businessman est sans doute le plus original.

Newsletters