Tech & internet

Un monument historique en péril: YouTube a bloqué la vidéo originale du «rickroll» dans certains pays

Grégoire Fleurot, mis à jour le 21.07.2014 à 10 h 26

Capture d'écran de la vidéo «RickRoll'S» sur YouTube

Un monument historique de l'Internet mondial est en danger. Si vous avez exploré les autoroutes de l'information avec un minimum d'assiduité au cours de la dernière décennie, vous vous êtes sans doute déjà fait «rickroller», une pratique qui consiste à piéger un internaute en lui faisant regarder à son insu le clip très années 80 de Never Gonna Give You Up de Rick Astley.

Sur YouTube, la vidéo originale, intitulée «RickRoll'D», vient d'être bloquée dans plusieurs pays dont les États-Unis, supposément pour des raisons de droit d'auteur, rapporte le site Billboard.

Comme le souligne The Verge, l'interprète Rick Astley n'est sans doute pas celui qui nous a tous laissés tomber. Ce sont plutôt les maisons de disque et les auteurs (dans le cas présent, le très connu trio Mike Stock/Matt Aitken/Pete Waterman) qui sont généralement à l'origine des demandes de retrait de vidéo sur YouTube.

La copie du clip avait été publiée il y a sept ans par l'utilisateur cotter548 et a depuis été vue près de 70 millions de fois (elle avait déjà été temporairement bloquée en 2012 pour les mêmes raisons qu'aujourd'hui). On est loin des 2 milliards de vues de Gangnam Style, mais cela n'enlève rien à l'importance culturelle du clip de Rick Astley, devenu un meme.

C'est en 2007, soit vingt ans après avoir connu un beau succès commercial, que la chanson a acquis sa nouvelle notoriété quand des utilisateurs d'Internet ont commencé à renvoyer d'autres internautes vers le clip via un lien apparemment en rapport avec le texte consulté.

Le phénomène a depuis largement dépassé la sphère d'Internet, comme le montre cette compilation de «rickrolls» réalisée par Mashable. En 2008, les fans de l'équipe de Baseball des New York Mets avaient assailli un vote en ligne pour que Never Gonna Give You Up soit joué dans le stade:

L'année suivante, des membres du groupe Anonymous avaient organisé des manifestations simultanées contre l'église de scientologie dans plusieurs villes en chantant le titre de Rick Astley devant des bâtiments de l'organisation:

La copie originale du clip sur YouTube n'a semble-t-il pas (encore?) été bloquée en France. Si cela arrive dans les prochains jours, il ne faudra pas pour autant croire que le risque de se faire rickroller aura disparu: il existe de nombreuses autres copies sur YouTube et ailleurs, comme cette vidéo publiée en 2009 et qui a été vue plus de 84 millions de fois. 

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte