Monde

Et si la bande de Gaza et Israël étaient en France ?

Temps de lecture : 2 min

Israël et les territoires palestiniens à l'échelle de la France | Crédit : Julien Jégo
Israël et les territoires palestiniens à l'échelle de la France | Crédit : Julien Jégo

Difficile pour ceux qui ne se sont jamais rendus dans la région de se rendre compte géographiquement du conflit israélo-palestinien. Les cartes ci-dessous viennent illustrer à quel point elle est resserrée. Le parallèle avec notre géographie française permet une mise en perspective du conflit actuel.

La carte ci-dessus positionne la région de Jérusalem sur celle de Paris. De cette manière on s'aperçoit que les opérations de l'armée israélienne se dérouleraient entre les villes de Rambouillet dans les Yvelines à celle de Maintenon dans l'Eure-et-Loir. Le tout sur une bande large de 6 à 12 km. Pour rallier ces deux villes, il faut environ une demi-heure tandis que le conflit se déroulerait à moins de 55 km de la Capitale.

Le Hamas, lui, possède des roquettes et des missiles capables de toucher la ville d'Haïfa au Nord d'Israël. De Rambouillet, ils pourraient ainsi toucher Paris, mais aller jusqu'à la ville d'Amiens.

Sur cette carte, Bordeaux a été placé sur la position de la ville de Jérusalem, toute proche de la frontière cisjordanienne. La bande de Gaza occuperait alors le bassin d'Arcachon ainsi que la région de Pyla. Les dunes de sable girondine aurait un tout autre visage. Avec ses missiles, le Hamas pourrait toucher Royan.

Cette dernière carte situe la ville de Jérusalem au niveau de Lyon. La bande de Gaza se trouve alors dans la région de Montbrison à une quarantaine de kilomètres au nord de Saint-Etienne. Le Hamas pourraient ici viser Macôn ou l'abbaye de Cluny.

Israël à l'échelle de la France | Crédit : Julien Jégo

Newsletters

Trump ne peut pas classer les antifas comme organisation terroriste

Trump ne peut pas classer les antifas comme organisation terroriste

La mouvance ne correspond à aucun des critères imposés par le ministère américain des Affaires étrangères.

Au cœur des marchés aux animaux d'Asie

Au cœur des marchés aux animaux d'Asie

«Les plus grandes pandémies ont toujours résulté d'une relation avec les animaux: grippe porcine, grippe aviaire, Ebola, SRAS, MERS, désormais Covid-19, relève Jo-Anne McArthur. Ceux qui pointent le doigt exclusivement vers la Chine...

Aux États-Unis, le pire est à venir

Aux États-Unis, le pire est à venir

[BLOG You Will Never Hate Alone] Jamais depuis l'Allemagne nazie l'humanité n'a eu à composer avec une problématique aussi brûlante que celle d'une Amérique qui ne sait plus où elle habite.

Newsletters