Monde

Le crash de la Malaysia Arlines est la catastrophe aérienne la plus meurtrière depuis le 11-Septembre

Temps de lecture : 2 min

Les deux crashs de la compagnie surviennent après des années de très faible mortalité aérienne

Un secouriste sur les lieux du crash du vol MH17, le 17 juillet 2014. REUTERS/Maxim Zmeyev.
Un secouriste sur les lieux du crash du vol MH17, le 17 juillet 2014. REUTERS/Maxim Zmeyev.

Le crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines est le plus meurtrier de ces quinze dernières années après le cas très particulier des attentats du 11 septembre 2001 qui, avaient fait près de 3.000 morts (en additionnant les passagers de l'avion avec les personnes présentes dans les tours du World Trade Center).

Ce drame marque-t-il la fin d'un cycle pour la sécurité aérienne? Dans un graphique, le New York Times rappelle que le nombre de morts dû à un crash d'avion était en constante diminution depuis 2010. L'année 2012 était devenue l'année la plus sûre depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, et 2013 fut encore moins meurtrière. Avec le double crash des vols de la compagnie malaisienne, on en est désormais à 597 morts en 2014, contre 224 en 2013.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

La tendance globale est tout de même à la baisse et il faut évidemment prendre en compte que le volume du trafic aérien n'a cessé d'augmenter, sans compter qu'un ou deux gros crashs, qui restent des évènements exceptionnels, «suffisent» à gonfler les statistiques.

Newsletters

Comment Interpol est instrumentalisée par les régimes autoritaires

Comment Interpol est instrumentalisée par les régimes autoritaires

L'élection à la tête de l'organisation d'un général émirati visé par une plainte en France pour torture vient rappeler les nombreux détournements de cette police intergouvernementale, notamment dans l'utilisation des notices rouges.

Pour la première fois, l'Inde compte plus de femmes que d'hommes

Pour la première fois, l'Inde compte plus de femmes que d'hommes

On recense désormais 1.020 femmes pour 1.000 hommes au sein de la population.

Le casse-tête chinois des talibans

Le casse-tête chinois des talibans

[TRIBUNE] En augmentant la répression contre les Ouïghours réfugiés en Afghanistan pour apaiser la Chine, ils risquent de passer pour des collaborateurs; en refusant de le faire, ils pourraient s'attirer les foudres de Pékin et dire adieu à l'investissement nécessaire à la survie de leur régime.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio