Monde

Le crash de la Malaysia Arlines est la catastrophe aérienne la plus meurtrière depuis le 11-Septembre

Temps de lecture : 2 min

Les deux crashs de la compagnie surviennent après des années de très faible mortalité aérienne

Un secouriste sur les lieux du crash du vol MH17, le 17 juillet 2014. REUTERS/Maxim Zmeyev.
Un secouriste sur les lieux du crash du vol MH17, le 17 juillet 2014. REUTERS/Maxim Zmeyev.

Le crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines est le plus meurtrier de ces quinze dernières années après le cas très particulier des attentats du 11 septembre 2001 qui, avaient fait près de 3.000 morts (en additionnant les passagers de l'avion avec les personnes présentes dans les tours du World Trade Center).

Ce drame marque-t-il la fin d'un cycle pour la sécurité aérienne? Dans un graphique, le New York Times rappelle que le nombre de morts dû à un crash d'avion était en constante diminution depuis 2010. L'année 2012 était devenue l'année la plus sûre depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, et 2013 fut encore moins meurtrière. Avec le double crash des vols de la compagnie malaisienne, on en est désormais à 597 morts en 2014, contre 224 en 2013.

La tendance globale est tout de même à la baisse et il faut évidemment prendre en compte que le volume du trafic aérien n'a cessé d'augmenter, sans compter qu'un ou deux gros crashs, qui restent des évènements exceptionnels, «suffisent» à gonfler les statistiques.

Slate.fr

Newsletters

Au Brésil, les cathos de gauche perdent la main face aux évangéliques pro-Bolsonaro

Au Brésil, les cathos de gauche perdent la main face aux évangéliques pro-Bolsonaro

Le célèbre frère dominicain Frei Betto, qui a contribué à la création du Parti des travailleurs de Lula, regarde, sidéré, le Brésil «basculer dans la dictature».

Le cannabis est légal au Canada, et ça ne fait même pas peur aux dealers

Le cannabis est légal au Canada, et ça ne fait même pas peur aux dealers

L'un des buts avoués de la légalisation est de couper l'herbe sous le pied du marché noir. Mais la tâche s'annonce plus compliquée qu'on pourrait le croire.

L’organisation État islamique a perdu son territoire, mais prépare déjà son retour en force

L’organisation État islamique a perdu son territoire, mais prépare déjà son retour en force

Malgré ses revers militaires, l'EI est parvenu à trouver de nouvelles sources de revenus, et l'Occident refuse de voir la réalité en face.

Newsletters