En 2001, un avion avait déjà été abattu dans la région

Des travailleurs déplacent des débris du Tupolev TU-154 1812 | Reuters photographer

Des travailleurs déplacent des débris du Tupolev TU-154 1812 | Reuters photographer

S’il est confirmé que le vol MH17 a bien été abattu par un missile ukrainien, ce serait la seconde fois en treize ans.

Comme le rapportait le New-York Times en octobre 2001, un vol de la Siberian Airlines reliant Tel Aviv à Novosibirsk avait à l'époque été touché par un missile S-200 de l'armée ukrainienne, causant la mort de 78 personnes. Vladimir Poutine avait réagi en parlant d'«acte terroriste». Mais cela faisait suite à un exercice de l'armée de l'air visant à tester des missiles sol-air sur des drones. Un de ces missiles avait dévié de sa trajectoire touchant l'appareil russe.

Le gouvernement ukrainien avait tout d'abord réfuté l'hypothèse d'une erreur de leur part avant de se rétracter une semaine plus tard et de s'excuser publiquement. Le président ukrainien de l'époque, Leonid Kuchma, avait lui qualifié l'épisode de «tragique coïncidence».

Partager cet article